Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

WandaVision : la première série Marvel débarque sur Disney+

Officiellement annoncée en avril 2019, la série WandaVision débarque le 15 janvier sur Disney+, disponible avec CANAL+. On vous en dit plus sur la première série de l’écurie Marvel, qui met en scène deux personnages issus du Marvel Cinematic Universe (MCU) : Wanda Maximoff et Vision, l’androïde rebooté par Tony Stark pour servir la cause des Avengers et rebaptisé Victor Shade à l’état civil.
Posté par Servane Fournier le 24 octobre 2020
Un perso nommé Wanda

WandaVision signe le retour dans leurs rôles sur grand écran de Wanda Maximoff et Vision, incarnés par les comédiens Elizabeth Olsen et Paul Bettany. Wanda, également connue sous le nom de La Sorcière Rouge dans les films Avengers, est dotée d’incroyables pouvoirs. Elle peut, entre autres, manipuler l’énergie, exercer la télépathie ou encore la télékinésie. Après s’être battus dans des camps ennemis et avoir cultivé une attirance mutuelle mais discrète au début de la saga, Wanda et Vision sont finalement tombés amoureux. Mais l’idylle des deux super-héros a tristement pris fin avec la mort de Vision, tué par Thanos dans Avengers : Infinity War

That ’50s show : du grand au petit écran

Si Vision est mort, de quoi (ou plutôt de quand) parle donc la série… Un retour dans le passé ? Une vue de l’esprit d’une Wanda à l’équilibre mental fragile capable de basculer dans d’étranges réalités ? S’il est trop tôt pour révéler l’intrigue de cette série comique décalée, on sait déjà qu’on retrouvera Wanda et Vision en couple modèle des années 1950, tous juste mariés et plongés dans une étrange vie parallèle. Une ambiance de sitcom américaine en noir et blanc boostée à la sauce Marvel, où les deux Avengers déambulent dans une banlieue pavillonnaire faussement parfaite, et pourraient même être parents de bambins super-héroïques…

Ma sorcière (rouge) bien-aimée

Dans cette série de neuf épisodes, on retrouve les codes de célèbres sitcoms comiques comme Ma Sorcière Bien-aimée, à grands renforts de rires automatiques préenregistrés sur des situations du quotidien. Wanda a usé de ses pouvoirs pour donner une apparence humaine à Vision et s’installer dans cette nouvelle vie. Qui dit banlieue pavillonnaire dit aussi voisins et dans ce domaine la série réserve bien des surprises. On pense par exemple au mystérieux personnage de la voisine fouineuse joué par l’actrice Kathryn Hahn, qui pourrait à l’instar du décor trop parfait de la vie du jeune couple, cacher quelques secrets. 

« Dreams are my reality »

Une série, plusieurs réalités. On passe du noir et blanc à la couleur, du téléachat à la télékinésie. WandaVision réussira sans aucun doute le pari de ravir les fans du Marvel Cinematic Universe, tout en reprenant les codes retro des comics et l’esthétique de l’âge d’or de la télé-Vision. En clin d’œil à ce nouveau départ dans l’univers de la série télévisée pour Marvel, la présence au casting de Debra Jo Rupp, actrice culte révélée par That ‘70s show et Friends

WandaVision, dès le 15 janvier sur Disney+, disponible avec CANAL+