Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Ce GP remporté par un pilote qui n'a pas mené un seul tour

Posté par Motorsport

Le Grand Prix de Saint-Marin 1985 appartient à l'histoire folklorique de la F1, puisqu'il a connu trois leaders dans les cinq derniers tours, sans qu'aucun d'entre eux ne s'impose. Trente-cinq ans plus tard, le souvenir reste très présent dans l'esprit de Tim Wright, ingénieur d'Alain Prost à l'époque et aujourd'hui consultant technique pour Autosport.

La deuxième et dernière victoire d'Elio de Angelis en Grand Prix s'est nouée dans des circonstances exceptionnelles et sans que l'Italien ait mené le moindre tour. Ce fut toutefois le fruit d'une leçon qu'il avait retenue de l'édition précédente. Imola était réputé pour être un circuit très gourmand en carburant et la preuve en avait été faite un an plus tôt, quand De Angelis avait sauvé une place sur le podium après avoir été l'un des trois pilotes à tomber en panne d'essence. L'année suivante, il était déterminé à jouer au plus malin.

Son coéquipier chez Lotus-Renault n'était autre qu'Ayrton Senna, qui venait de remporter une fantastique première victoire en Grand Prix sur le circuit détrempé d'Estoril. Enthousiaste pour la suite, Senna déclarait alors : "Ma voiture est bonne, il y a eu des progrès depuis le Portugal". Un an plus tôt, il avait connu un coup dur à Imola puisque le Grand Prix de Saint-Marin 1984 restera comme le seul pour lequel il ne fut pas en mesure de se qualifier. La faute à une dispute entre son équipe et Pirelli ainsi qu'à un problème moteur.

Lire la suite de l'article sur