Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

DP World Tour Championship : On ferme cette semaine

Posté par Fédération française de Golf

Ultime rendez-vous de la saison 2021, le DP World Tour Championship, le plus richement doté des Rolex Series, propose un champ réduit à 53 unités amputé du double vainqueur du tournoi en 2017 et 2019, l’Espagnol Jon Rahm, mais aussi du Norvégien Viktor Hovland et de l’Anglais Justin Rose. Victor Perez et Antoine Rozner sont les deux français engagés. 

Le tournoi

Malgré la pandémie qui a encore – certes beaucoup moins qu’en 2020 – bouleversé le calendrier du Tour européen cette année (annulation de l’Open de France), l’exercice 2021 a ainsi pu proposer 40 dates s’étalant de fin janvier à la mi-novembre. Ce DP World Tour Championship, l’une des quatre épreuves estampillées Rolex Series (avec Abu Dhabi, le Scottish Open et le BMW PGA Championship), boucle comme d’habitude la saison. Il fête cette semaine sa 13e édition. Né en 2009, il a très souvent sacré des golfeurs d’exception. L’Anglais Lee Westwood s’y était imposé pour la première avec un score total de -23. Dans la foulée de sa victoire en août à l’USPGA 2012, Rory McIlroy avait inscrit quelques mois plus tard son nom au palmarès avant de récidiver en 2015. Plus fort encore, le Suédois Henrik Stenson avait signé un incroyable doublé (2013 et 2014). Plus près de nous, l’Anglais Danny Willett, vainqueur du Masters 2016, avait ressuscité en 2018 après deux années de disette alors que Jon Rahm faisait coup double en 2019 en remportant le tournoi et en finissant n°1 de la Race. Comme Westwood (en 2009), McIlroy (en 2012), Stenson (en 2013).  

Le parcours

Dessiné par l’Australien Greg Norman et sorti de terre en 2009, le Jumeirah Golf Estates accueille en son sein deux parcours de 18 trous. Le Fire Course, un par 72 de 6 840 mètres, où s’est imposé la semaine passée le Danois Joachim B. Hansen (succédant à Antoine Rozner, victorieux le 5 décembre 2020 du Dubaï Championship), et le Earth Course, un autre par 72 de 7 017 mètres. Celui-ci, bien plus ardu que son « petit frère », reçoit toutes les finales depuis 2009. Le record sur dix-huit trous est détenu par l’Anglais Justin Rose avec un énorme 62 (-10) signé en 2012 lors du dernier tour. On rappelle que le record sur 72 trous est toujours la propriété du Suédois Henrik Stenson, auteur en 2013 d’un incroyable -25 (263) avec notamment deux cartes de 64 (-8). 

Lire la suite de l'article sur