Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Honda et Márquez bénéficieront du retard

Posté par Motorsport

La pandémie de coronavirus qui a mis sur pause le MotoGP et l'ensemble des compétitions sportives est une réalité inédite avec laquelle les constructeurs doivent composer tant bien que mal. Et, avec une pause qui dure, certains pourraient en tirer un avantage.

Depuis le 8 mars, toute l'Italie est soumise à de strictes mesures de confinement, rapidement étendues à l'ensemble du pays après avoir concerné une partie du nord. Tandis que le championnat est au point mort, les usines sont donc vides, mais le travail se poursuit malgré tout, tant bien que mal. Sans connaître à ce jour la date à laquelle pourra débuter la saison MotoGP (en l'état, le premier Grand Prix serait celui d'Espagne du 1er au 3 mai), les six constructeurs du championnat doivent trouver des manières de tirer profit de ce prolongement inattendu de l'intersaison.

"Je suis chez moi avec ma famille, comme le sont, je l'imagine, tous les Italiens. Le moral n'est pas très haut, la situation n'est pas facile. J'aurais préféré que tout se passe comme d'habitude, que le championnat soit déjà en cours. Nous ne pouvons que l'accepter", explique Gigi Dall'Igna, résidant à 180 km au nord de Bologne, dans une interview accordée à Sky Italia.

Lire la suite de l'article sur