image/svg+xml
Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Kubrat Pulev envoie un message à Anthony Joshua

Posté par cnews le 22 Mai 2020

Alors qu’un combat de boxe entre Tyson Fury et Anthony Joshua est évoqué, Kubrat Pulev, challenger officiel pour la ceinture IBF des poids lourds, compte bien affronter Joshua prochainement, comme prévu.

Compliqué d’exister derrière les noms les plus médiatiques dans le monde de la boxe. Et le Bulgare l’a bien compris, montant au créneau dernièrement pour préciser qu’avant de penser à ce duel 100% britannique historique, il était le prochain adversaire d’AJ.

Pulev est en effet le challenger officiel de Joshua pour la ceinture IBF. Les deux boxeurs devaient s’affronter initialement le 20 juin dans le stade de Tottenham à Londres. Il a été reporté en raison de la crise de coronavirus qui sévit. Mais pas question pour le colosse bulgare de voir une nouvelle fois sa chance de titre annulée à cause d’un autre combat.

EN ARABIE SAOUDITE OU AUX ETATS-UNIS ?

«Je l’ai fait une fois alors que je n’avais pas à le faire, lors de son deuxième match contre Andy Ruiz Jr, a indiqué Kurabt Pulev. Tout était contraire aux règles de l'IBF, mais j'ai accepté un compromis. Mais cette fois je n'accepterai pas. Assez, c'est assez. Je ne comprends même pas pourquoi nous continuons de reporter au lieu de fixer une date et de nous mettre au travail. J'ai juste hâte de gagner ce combat.»

Mais il se demande si Anthony Joshua, qui a récupéré ses ceintures mondiales en battant Andy Ruiz Jr en décembre dernier après avoir perdu son premier combat chez les pros en juin 2019 à New York, n’aurait pas plutôt peur de lui.

«Je vois que les gens ont peur de moi et essaient de faire face à quelqu'un d'autre, indique-t-il. Mais ce n'est pas ainsi qu'un vrai champion du monde devrait agir. Même Mike Tyson et Evander Holyfield reviennent pour montrer qu'ils sont de vrais guerriers, pas comme lui (Joshua). Un an s’est écoulé, et il trouve toujours une raison de reporter, de ne pas se battre contre moi. Pourtant il n'y a que deux options : soit tu te bats, soit tu abandonnes ton titre.»

Un bon «trash talk» pour remettre les choses au clair. La réponse de l’Anglais, qu’il pourrait affronter finalement en Arabie Saoudite ou aux Etats-Unis, ne devrait pas tarder.