L'interview de Dell Curry

Posté par CNEWS le 23 Janvier 2020

Ancien joueur NBA, père de Stephen et Seth Curry, Dell Curry est à Paris à l’occasion du NBA Paris Game entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets. CNEWS a eu l’opportunité de s’entretenir avec lui pour parler de cette rencontre historique jouée à Paris.

On en a également profité pour prendre des nouvelles de Stephen Curry et lui demander son avis sur les critiques dont la star des Warriors fait l’objet de la part d’une partie des anciennes gloires de la ligue. Dell Curry s’exprime également sur la course au titre de MVP, et de la bonne saison de Seth Curry à Dallas aux côtés du phénomène Luka Doncic.

La NBA organise son premier match de saison régulière à Paris. Quelle est la signification de cet événement pour la ligue, selon vous ?

Cela démontre à quel point la NBA est devenue un phénomène global. Les joueurs des deux équipes sont excités d’être présents. La ligue n’a jamais compté autant de joueurs européens. C’est une excellente chose de voir la NBA revenir pour ce match de saison régulière, et d’offrir aux fans l’opportunité de profiter d’un sport qu’ils aiment. Et de participer à des événements sur place auprès de la communauté. C’est un bon moment à partager.

David Stern s’est éteint début janvier. Il a beaucoup œuvré à l’expansion de la NBA en dehors des États-Unis. A quel point cette rencontre est le témoignage de son travail d’ouverture de la ligue à l’international ?

Je suis certain qu’il était ravi de savoir que la NBA allait organiser cette rencontre à Paris. Adam Silver, son successeur à la tête de la ligue, a poursuivi cette stratégie d’expansion. Et c’est la bonne chose à faire, de permettre aux équipes de jouer ces matchs à l’extérieur des États-Unis. Cela s’inscrit dans la vision qu’avait David Stern, sa passion pour le jeu, et sa volonté de voir la ligue croître à travers le monde. Cela fait entièrement parti de son héritage.

Vous assurez les commentaires des matchs des Hornets à la télévision américaine. Que pouvez-vous nous dire sur cette équipe, son évolution, et des belles surprises au sein de l’effectif. On pense notamment à Devonte’ Graham, qui réalise une excellente saison à Charlotte.

C’est une saison qui doit permettre aux jeunes joueurs de gagner en expérience, de progresser, et comprendre ce qu’il faut faire pour s’imposer chaque soir. Vous mentionnez Devonte’ Graham. Sa première année, il jouait derrière Kemba Walker et Tony Parker, et il a pu apprendre à leur contact. Tony est un «hall-of-famer», une carrière exemplaire. Kemba a été all-star trois fois. Pouvoir évoluer à leurs côtés, jouer en G-League, faire ses expériences, pour finalement réaliser une saison où il surprend beaucoup de monde, c’est formidable. Les Hornets ont surpris pas mal d’équipes en début de saison, grâce notamment aux talents présents sur la ligne d’arrières, avec Devonte’ Graham et Terry Rozier. Il y a eu aussi les bonnes performances de P.J Washington, un excellent pick lors de la dernière Draft.

Miles Bridges démontre aussi de belles choses…

Tout à fait. Bismack Biyombo joue très bien cette saison. C’est une année d’apprentissage pour ce groupe, mais ils parviennent à surprendre pas mal de monde.

Les Bucks sont la meilleure équipe de la NBA. Giannis Antetokounmpo est le MVP en titre, et semble se diriger vers un nouveau sacre cette saison. Cette équipe est-elle en mesure de remporter le titre ?

La première chose est d’avoir des joueurs en bonne santé, évidemment. Il faut également réussir à jouer son meilleur basket à la fin de la saison, afin d’arriver en playoffs sur une bonne dynamique. Ils sont les meilleurs à l’Est à l’heure actuelle. C’est l’équipe à battre. Il faudra certainement passer par Milwaukee pour remporter le titre. Je pense que la désillusion vécue la saison passée, où ils ont été éliminés en finale de conférence par les Raptors, cela peut aider une équipe à passer un cap. Ils ont perdu Malcolm Brogdon, qui est parti aux Pacers.

Les deux frères Lopez sont là. Ils ont recruté des shooteurs extérieurs. Mais quoiqu’il arrive, ce sera à Giannis de porter cette équipe. Donc on verra si l’expérience des playoffs la saison dernière leur permettra de passer un cap cette année.

Giannis Antetokounmpo est-il le favori, selon vous, pour le titre de MVP ?

Ses statistiques sont encore plus impressionnantes cette année que la précédente. Et quand on voit les résultats de son équipe. Il fait clairement la course en tête pour le moment.

Stephen Curry a révolutionné le jeu avec son adresse à trois points. Ce qui ne l’empêche pas d’être critiqué, notamment par une partie de l’ancienne génération. Vous qui êtes un ancien joueur, et son père, que pensez-vous de cela ?

Il a définitivement changé le jeu avec son adresse extérieure. Pas seulement en NBA, mais le basket dans son ensemble. Beaucoup d’enfants tentent de copier sa manière de jouer, et c’est aussi parce que Steph possède un physique qui ressemble à celui du joueur moyen. C’est plus facile de s’identifier à lui. J’adore la manière dont le jeu est pratiqué aujourd’hui. J’étais un shooteur longue distance moi-même, et de voir mon fils avoir cet impact sur cet aspect du jeu me fait forcément plaisir.

Certains des anciens joueurs regrettent que le jeu ne soit plus aussi physique qu’avant. Les règles ont évolué, il n’est plus possible par exemple d’utiliser sa main en défense comme avant (le «hand-check», ndlr). Mais les fans veulent voir un jeu plus offensif, plus rapide. De plus en plus d’équipes jouent à un rythme élevé. En tant que commentateurs, je prends du plaisir à regarder ce type de basket. Même quand ton équipe perd de 20 points, avec l’importance des tirs à trois points et la vitesse du jeu, il est possible de revenir dans la partie.

Comment va-t-il et à quel point est-il impatient de revenir ? Il pourrait faire son retour en mars…

Il sera réévalué en mars en effet, et il verra comment il se sent. Il est très impatient de revenir et de jouer à nouveau. Stephen est un amoureux du basket. Il s’est blessé au bout de quelques matchs, et il pourrait manquer la totalité de la saison. Se retrouver en dehors des parquets lui permet de réinitialiser son esprit, d’avoir encore plus de respect pour le jeu, et aussi de comprendre à quel point il aime le pratiquer et le plaisir qu’il prend à le pratiquer.

Pour finir, j’aimerais parler de Seth Curry, qui est à Dallas. Êtes-vous surpris de la saison des Mavericks ?

Non, je ne suis pas surpris du tout. Luka Doncic… je veux dire… il est en train de réaliser une saison absolument incroyable ! Il est probablement juste derrière Giannis dans la course au MVP. L’équipe a réussi à récupérer Kristaps Porzingis, qui a été blessé toute la saison dernière, via un transfert avec les Knicks. Ils possèdent de très bons «role players», et Seth en fait partie. Dallas dispose de 4 à 6 joueurs capables de planter 20 points dans un match. Ce qui les rend très difficile à défendre. La blessure de Dwight Powell est une grosse perte pour le club.

C’est définitivement une équipe de playoffs. Et encore une fois, l’expérience des phases finales, voir à quoi cela ressemble, sera très importante pour les jeunes joueurs, pour leur développement. Je ne sais pas jusqu’où ils peuvent aller. Mais tout peut arriver avec une équipe comme Dallas en playoffs.