Le coup de fil qui a scellé le sort du Grand Prix d'Australie

Posté par Motorsport

Un coup de téléphone tardif entre Ola Källenius, PDG de Daimler, et Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes en Formule 1, a scellé le sort du Grand Prix d'Australie, selon les informations de Motorsport.com.

Après la confirmation du fait qu'un membre de l'équipe McLaren avait contracté le coronavirus, la structure basée à Woking a déclaré forfait pour la manche d'ouverture de la saison de F1 dès jeudi soir. Cela a entraîné une réunion des autres teams avec Ross Brawn, manager sportif de la F1, pour discuter de la suite des événements ; Jean Todt, président de la FIA, s'est joint à eux par téléphone.

Le consensus était que les écuries allaient voter quant au sort du reste du week-end, la majorité l'emportant : les instances dirigeantes ne pouvaient annuler le Grand Prix que si quatre autres équipes déclaraient forfait. L'Article 5.7 du Règlement Sportif indique en effet : "Un Événement peut être annulé si moins de 12 voitures peuvent y participer."

Lire la suite de l'article sur