Le GP d'Argentine n'a voulu ni huis clos ni annulation tardive

Posté par Motorsport

Face au coronavirus et à l'annulation massive de courses en mars et avril, le Grand Prix MotoGP d'Argentine a préféré prendre les devants et tabler sur un report, plutôt que de risquer un huis clos ou une annulation en urgence.

Face à l'épidémie de coronavirus qui a contraint à l'annulation de quasiment tous les événements de sports mécaniques prévus en mars et en avril, le Grand Prix d'Argentine de MotoGP a pris les devants et a discuté rapidement avec la Dorna pour repousser sa date et ne pas risquer une annulation au dernier moment ou un huis clos. Le promoteur de l'événement, Orlando Terranova, voulait absolument anticiper régler le problème avant que l'annulation ne soit prononcée tardivement ou que le public soit interdit de venir.

"Suspendre un événement quelques heures ou quelques jours avant sa tenue, comme cela s'est produit avec le Grand Prix de Formule 1 d'Australie, est une catastrophe au niveau économique dont on ne se remet pas", a déclaré celui qui est aussi pilote de rallye-raid. "C'est pourquoi nous avons essayé de l'anticiper, nous avons parlé à Carmelo Ezpeleta [le PDG de Dorna] et lui avons dit qu'un événement sans public n'était pas bon pour nous. Il a compris cela."

Lire la suite de l'article sur