Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le retour du golf et le plan de santé et de sécurité du PGA Tour

Posté par Juan Luis Guillen le 14 mai 2020

Le PGA Tour explique les nouvelles mesures sanitaires qui sécuriseront le retour du golf
Les tests exhaustifs et les mesures de distanciation sociale sont les principaux éléments du plan de reprise des compétitions  

Cette semaine, le PGA Tour a franchi un nouveau pas dans la reprise sécurisée du golf, en expliquant aux joueurs les mesures de santé et de sécurité qui seront adoptées par l’organisme lorsque la compétition  de la FedExCup 2019-2020 reprendra le mois prochain au Charles Schwab Challenge.

Le document de 37 pages, envoyé aux joueurs le 12 mai, annonce un plan exhaustif de tests et de contrôles auxquels les golfeurs seront soumis à Forth Worth, au Texas, à partir du 8 juin. Le personnel du PGA Tour a effectué un travail intensif ces deux derniers mois pour élaborer ce plan, en collaboration avec de prestigieux scientifiques de la Harvard Medical School, sur la base des informations apportées par le groupe de travail sur le coronavirus du gouvernement fédéral des États-Unis et d’autres ligues de sport professionnel, ainsi que d’autres spécialistes et d’experts en analyses de laboratoire.

« Nous sommes enthousiasmés par la possibilité que le PGA Tour permette aux gens de partager à nouveau notre passion, et ce de façon responsable, » a déclaré Tyler Dennis, vice-président principal et directeur des opérations du PGA Tour. « Nous avons longuement réfléchi et nous nous sommes efforcés d’être réactifs et transparents envers tous les collectifs qui intègrent le PGA Tour, en préparant minutieusement ce que nous avons baptisé le plan de retour au golf ».

Quel que soit le degré de détail et de prudence de ce plan, Dennis a souligné que la reprise du PGA Tour est conditionnée à un environnement sain et sécurisé. Par ailleurs, il a insisté sur le fait que les mesures appliquées ne doivent pas entamer les ressources des régions où se déroulent les compétitions, en termes de tests et de personnel médical.

Le plan continuera d’évoluer en fonction des impératifs.

« Nous avons adopté une véritable approche par niveaux dont l’élément essentiel est la distanciation sociale, » a-t-il expliqué. « C’est une situation à laquelle nous nous sommes bien habitués dans notre vie quotidienne. Nous savons  que nous pouvons passer des journées et des semaines en respectant la distanciation sociale sur les lieux de nos tournois. C’est un aspect tout à fait crucial de notre plan général de santé et de sécurité ».

Ces mesures de distanciation sociale seront plus clairement visibles pendant la compétition,  puisque l’on a interdit les poignées de main et les accolades à la fin des parcours.  Les joueurs et les caddies devront également se tenir à une distance plus élevée que d’habitude. Par exemple, les joueurs s’occuperont eux-mêmes de leurs clubs et de leurs sacs au lieu des caddies.

« Nous avons pris le temps nécessaire pour vraiment réfléchir à ce que serait une journée de compétition dans la vie d’un joueur et d’un caddie, et à la nécessité d’appliquer   quelques petits ajustements pour garantir les plus de précautions possibles en matière de santé et de sécurité, » a affirmé Dennis.

Outre ces procédures de distanciation sociale, un plan complet de tests et de contrôles sera mis en œuvre,  de même qu’une amélioration sensible des opérations de désinfection et d’hygiène. Il est prévu de tester 400 personnes par semaine en moyenne.

Les joueurs, les caddies et autres officiels seront soumis à un programme de tests obligatoires avant de voyager, puis à trois méthodes de contrôle différentes une fois arrivés sur les tournois. Ces contrôles comprendront un questionnaire à remplir, une prise de température et un test nasal pour le diagnostic du COVID-19. Tout au long de la semaine, toutes les personnes qui arrivent sur le tournoi  devront remplir un questionnaire et se faire prendre la température avant de pouvoir accéder aux installations, comme l’a expliqué Andy Levinson, responsable principal des tournois et des compétitions du PGA Tour.

Si une température supérieure à 38 degrés Celsius (100,4 degrés Fahrenheit) est relevée au cours du contrôle quotidien, le PGA Tour déclenchera un protocole pouvant comprendre un test de COVID-19.

L’objectif du PGA Tour est d’obtenir les résultats dans un délai de 24 à 48 heures, mais il a déjà trouvé des laboratoires locaux qui ne sont pas surchargés de tests afin de contribuer à réduire le temps d’obtention de résultats.  En attendant les résultats des tests, les golfeurs peuvent s’entraîner et jouer à condition de maintenir la distanciation sociale et de ne pas utiliser les installations du tournoi.

Si le test est positif, la personne concernée doit rester isolée pendant au moins 10 jours sans symptômes à partir du premier résultat positif ou jusqu’à ce qu’elle ait passé deux tests négatifs à un intervalle d’au moins 24 heures. Une assistance sera fournie par le PGA Tour et les organisateurs pendant toute la période d’isolement.

Les limitations d’accès commenceront par les spectateurs, qui ne pourront pas assister aux quatre premiers tournois du PGA Tour à partir de la reprise des compétitions. Les Pro-ams ont également été interdits dans l’immédiat. Il n’a pas été précisé si les spectateurs pourront assister aux tournois après les quatre premières compétitions.  Par ailleurs, les joueurs ne pourront pas être accompagnés de leur famille et pourront uniquement se faire aider d’un instructeur, d’un entraîneur ou d’un interprète. Seules les personnes ayant passé les tests avec succès pourront accéder au club house.

Le nombre de journalistes sera limité et les interviews individuelles ne seront pas permises. Toutes les séances de presse auront lieu dans une zone extérieure, avec les mesures requises de distanciation sociale.

Des équipements de protection individuelle, notamment des masques, ainsi que des produits sanitaires tels que des lingettes et du gel désinfectant devront être disponibles sur toutes les installations accueillant des tournois du PGA Tour.

« Nous avons soigneusement envisagé le cas de chaque personne présente sur un tournoi, en nous mettant à sa place pendant une journée et en essayant de déterminer les points de contact et les façons de les atténuer, » a déclaré Levinson.

La « bulle » contrôlée par le PGA Tour s’étendra également au-delà du terrain de golf. Les joueurs seront invités à se loger dans un hôtel déterminé et l’organisation affrètera des vols charters entre les tournois du PGA Tour, du PGA Tour Champions et du Korn Ferry Tour, avec une capacité maximale de 170 joueurs et caddies. Chaque tournoi décidera de la disponibilité de véhicules de courtoisie et les services de transports en commun ne seront pas autorisés.

« Nous allons leur demander [aux joueurs] qu’ils se comportent comme ils le font actuellement et comme ils l’ont fait depuis deux mois, en étant conscients qu’ils sont plus en sécurité chez eux, » a indiqué Levinson. » Cela implique de ne pas se rendre à des endroits fréquentés, d’éviter les restaurants et de commander des repas à domicile. Nous allons travailler avec les hôtels locaux pour veiller à ce qu’ils adoptent des plans de santé et de sécurité appropriés. »

« Il nous semble important de minimiser le risque dans la mesure du possible, et nous avons également des obligations envers les habitants des régions dans lesquelles nous jouons et les personnes qui vont nous voir à la télévision.  Nous avons le devoir de donner un bon exemple et nous pensons pouvoir le faire avec le plan que nous avons conçu, » a-t-il ajouté.

Photo : Jay Monahan (Cliff Hawkins/Getty Images).