Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Les saisons les plus courtes et les plus tardives des GP moto

Posté par Motorsport

La saison 2020 occupera indéniablement une place à part dans l'Histoire des Grands Prix moto. Passons en revue les championnats ayant compté le moins de courses et ceux ayant commencé plus tard, pour mieux comprendre le caractère exceptionnel de cette année.

La saison 2020 du MotoGP, la 72e depuis la création du championnat en 1949, devait être la plus chargée qu'ait connu la discipline, avec pas moins de 20 courses au programme de mars à novembre. Si lors de la première année d'existence des Grands Prix, le champion était sacré au bout de six manches, l'agenda s'est fortement intensifié au fil des époques, et notamment dans l'ère moderne.

Depuis que la Dorna a pris en main la promotion du championnat, on est ainsi passé de 13 courses en 1992 à 19 l'an dernier. Longtemps, 18 a semblé être le nombre idéal, atteint en 2007 et maintenu pendant 11 ans à la seule exception de la saison 2009, où l'annulation du Grand Prix de Hongrie n'a permis la tenue que de 17 manches. Depuis, à chaque tentative d'ajouter un rendez-vous au programme, les plans ont vacillé pour une raison ou une autre. Ainsi, en 2018, alors qu'il avait été décidé d'organiser 19 courses, ce qui était alors un record, une tempête à Silverstone a poussé à annuler l'épreuve britannique.

Lire la suite de l'article sur