Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Newcastle devrait posséder une puissance financière considérable

Posté par CNEWS le 21 Avril 2020

Dans quelques heures, comme Manchester City et le PSG, Newcastle devrait posséder une puissance financière considérable suite à son rachat par le fonds d’investissements public saoudien. De quoi construire une équipe redoutable ?

L’Arabie saoudite voulait son club de football. Voulant faire son entrer dans le monde du sport comme ses voisins du Moyen-Orient comme le Qatar et les Emirats Arabes Unis notamment, le royaume, qui veut également en profiter pour se donner une meilleure image (guerre contre Yémen notamment), s’était ouvert au sport ces dernières années. Mais il lui manquait une vitrine dans le ballon rond. En misant sur le club de Newcastle, club du Nord-Est de l'Angleterre et au passé reconnu, il devrait une entrée remarquée.

Il s’agirait donc d’un consortium guidé par la financière Amanda Staveley, qui s’est entouré du fonds d’investissement public saoudien (FIP), mis au service des ambitions du prince héritier Mohamed Ben Salmane, qui devrait prendre le contrôle des Magpies, propriété du milliardaire britannique Mike Ashley, depuis 2007, à hauteur de 80%.

ALLEGRI, FUTUR MANAGER ?

Ce fameux FIP (Public Investment Fund en anglais) est l’un des fonds souverains les plus puissants au monde (environ 300 milliards d’euros d’actifs sous gestion). De quoi imaginer d’énormes projets avec Newcastle, actuel 13e de Premier League. Et surtout un recrutement 5 étoiles lors des prochains mercatos.

Si la Ligue des champions n’est pas pour la saison prochaine, il faudra donc aller conquérir l’une des quatre premières places. Pour cela, il faudra donc recruter fort. Et le premier nom qui aurait été coché par les Saoudiens seraient Massimiliano Allegri. Libre depuis son départ de la Juventus Turin l’été dernier, le technicien italien serait la cible n°1.

Sur le terrain, le club anglais pourrait signer des joueurs tels que Arturo Vidal et Juan Cuadrado. Ce qui ravirait les supporters de St James Park (52.000 places) qui n’ont plus connu de stars depuis Alan Shearer. D’autres noms devraient suivre évidemment. Les Saoudiens ne comptent pas jouer petits bras.