Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Pour Ducati, la place de Dovizioso n'est pas à remettre en question

Posté par Motorsport

Bien que les contrats ne puissent être signés à l'heure actuelle, Ducati assure, par la voix de Paolo Ciabatti, ne pas avoir de doute quant à son avenir commun avec Andrea Dovizioso. Quant à celui qui serait son coéquipier au-delà de 2020, il se trouve très probablement déjà dans le giron du constructeur.

Depuis son domicile, où il se trouve confiné depuis maintenant un mois, Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, a accordé une longue interview à Motorsport.com. L'occasion d'évoquer notamment les jeunes pilotes qui pourraient avoir le potentiel de représenter l'avenir, mais aussi un marché des transferts actuellement à l'arrêt, alors que la marque italienne s'est fait battre par la vitesse à laquelle Honda et Yamaha ont verrouillé cet hiver leurs meilleures options. Et Paolo Ciabatti a les idées claires : les pilotes officiels Ducati pour les deux prochaines années se trouvent sans aucun doute parmi cinq de ceux qui sont déjà liés au constructeur.

Cet arrêt soudain du championnat pourrait avoir des conséquences sur le marché des transferts. Va-t-on en revenir à des signatures de contrats en août, comme c'était le cas par le passé ?

Avant toute chose, il faut rappeler que Honda a signé avec Márquez pour quatre ans et pour eux le discours est donc clos, mais aussi qu'en février Yamaha a confirmé à la fois Viñales et Quartararo pour 2021 et 2022. Je dirais que nous vivons une période historique très tragique, car beaucoup de personnes tombent malades et malheureusement beaucoup ne s'en sortent pas. Personnellement, je crois que cela aura une influence sur la vie de tout le monde quand cette pandémie ne sera plus qu'un souvenir − bientôt, j'espère. Mais ce sera un souvenir qui laissera des traces et je crois que, dans le sport aussi, il faudra revoir certains des mécanismes avec lesquels nous avons géré les choses jusqu'à aujourd'hui. Il est difficile de savoir pour le moment ce que cela veut dire, mais nous devrons sûrement nous confronter à une réalité économique qui subira des contre-coups très lourds, et il faudra donc reconsidérer quelque peu la manière avec laquelle nous continuerons.

Lire la suite de l'article sur