Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

UN PRIME TOP 14 CE DIMANCHE SUR CANAL+

Posté par Service de communication des sports de CANAL+ le 23 avril 2020

Le dimanche soir est toujours sous le signe du sport sur CANAL+, et il sera particulièrement dédié au TOP 14 ce dimanche avec retour sur le titre mémorable de l'ASM Clermont Auvergne en 2010.

Il y a 10 ans, le 29 mai 2010 au Stade de France, le club de Clermont mettait un terme à une malédiction de près d'un siècle en brandissant pour la première fois le célèbre Bouclier de Brennus remis au champion de France de rugby. Avant ce triomphe, une invraisemblable série de 10 finales perdues pesait sur les épaules des clermontois.

10 ans plus tard CANAL+ propose de célébrer l'anniversaire de l'historique aboutissement de l'ASM, et de revivre également la fantastique demi finale ASM Clermont Auvergne / RC Toulon   disputée au stade Geoffroy Guichard de Saint Étienne, sans doute le match de phase finale le plus palpitant de ces 20 dernières années.

 

L'après midi sur CANAL+ sera également consacrée au sport avec la rediffusion de documentaires récents.
 

17h30 SPORT REPORTER - "RUGBY, LA MAUVAISE EDUCATION ?"

Jouer au rugby a haut niveau et poursuivre des études secondaires : deux chemin qui paraissent incompatible. 

 

18h05 DOCUMENTAIRE SPORT - "HAKA NATION"

Un documentaire qui retrace les origines de ce rituel mythique des All Blacks, qui pratique cette danse intimidante avant chaque rencontre.

 

19h30 SPORT REPORTER - "SUEUR FROIDE"

Au volant d’une Formule 1, du haut d’un plongeoir ou au départ d’une descente à ski : leur sport les confronte quotidiennement à la peur, à cet ennemi invisible qu’ils doivent dominer mais qu’ils peinent à avouer.

 

21h05 "Best Of TOP 14" le meilleur du sacre de Clermont en 2010

 

22h40 DOCUMENTAIRE SPORT INEDIT : "BASTA !"
SPORT REPORTER a suivi Mathieu Bastareaud parti à la découverte du championnat américain. A Toulon, lors de ses adieux au Stade Mayol, puis à Lyon pour son premier match avec le LOU. Avec lui, encore, lors de la Coupe du Monde pour laquelle il n’a pas été appelé, et auprès de sa famille en région parisienne. Puis dans sa nouvelle vie américaine, depuis son arrivée, jusqu’au confinement.