SUPERNOVA : Colin Firth et Stanley Tucci, un couple gay bouleversant

Posté par Alexis Lebrun le 20 juin 2022
Quand deux grands acteurs qui sont les meilleurs amis du monde depuis une vingtaine d’années jouent pour la première fois ensemble au cinéma, cela peut faire des étincelles. C’est le cas de SUPERNOVA (Harry Macqueen, 2021), un film qui aborde le sujet difficile de la fin de vie et qui ne fait que renforcer notre amour pour Colin Firth et Stanley Tucci.
Un dernier road trip

Sam (Colin Firth) et Tusker (Stanley Tucci) forment ce que l’on appelle souvent un peu péjorativement un vieux couple. Mais ils ont beau être ensemble depuis vingt ans, ils sont toujours follement amoureux. Malheureusement, le drame s’est invité dans leur relation, puisque deux ans plus tôt, on a diagnostiqué à Tusker une forme de maladie neurodégénérative incurable. Le couple ne peut donc rien faire d’autre que profiter du temps qu’il leur reste ensemble, tout en sachant que l’inéluctable fin approche à grands pas. Ils font le choix d’entamer un road-trip dans leur camping-car afin de retourner sur les traces de leur jeunesse, en rendant visite au passage à quelques amis et membres de la famille. Mais la maladie de Tusker et l’imminence de sa mort se rappellent toujours à eux, et créent d’inévitables tensions sur la manière d’envisager la fin de sa vie.

Faut-il aller au bout de ses souffrances même si on ne reconnaît plus son entourage, ou est-il préférable de décider du moment où l’on part pour éviter de souffrir inutilement et de laisser des derniers souvenirs attristants à ses proches ? À travers ce magnifique couple gay, le réalisateur Harry Macqueen pose des questions universelles, qu’il traite avec une sobriété, une délicatesse et une pudeur tout à fait notables. De même, la retenue et la justesse du jeu de Stanley Tucci et Colin Firth leur permet de transmettre des émotions auxquelles il est difficile de résister. L’alchimie entre eux est évidemment impressionnante, puisque comme les personnages qu’ils interprètent, ils se connaissent intimement depuis plus de vingt ans. Leur première rencontre remonte au tournage de CONSPIRATION (Frank Pierson, 2001), indispensable téléfilm HBO sur la tristement célèbre conférence de Wannsee sur l’organisation de l’extermination des Juifs, où ils incarnaient donc tous les deux des nazis.

Fin de vie et euthanasie : le cinéma en première ligne

Quelques années après HINTERLAND (2014) un premier long-métrage déjà très épuré où deux amis d’enfance s’engageaient également dans un road trip sur les traces de leur enfance, Harry Macqueen a donc pu compter cette fois sur la participation de deux grands acteurs, mais aussi sur la très jolie photo du chef opérateur Dick Pope – nommé deux fois aux Oscars pour L’ILLUSIONNISTE (Neil Burger, 2006) et MR. TURNER (Mike Leigh, 2014) –, qui sublime les paysages naturels déjà incroyables de Lake District où se rendent Sam et Tusker. Également scénariste de SUPERNOVA, Macqueen prouve de son côté qu’il est capable de se sortir d’un exercice on ne peut plus périlleux : évoquer la fin de vie et l’euthanasie sans se prendre les pieds dans les tapis. Cela étant, il n’est pas le seul dans ce cas, puisque l’année 2021 a été marquée par plusieurs films marquants sur ces thématiques difficiles mais d’actualité.

Il y a bien sûr eu le triomphe de THE FATHER (Oscars du meilleur scénario adapté et du meilleur acteur), le premier long-métrage de Florian Zeller, où le Français a adapté avec brio sa propre pièce de théâtre en confiant à l’immense Anthony Hopkins le rôle d’un monsieur très âgé qui perd la raison, et dont la fille (Olivia Colman) est démunie face à cette situation. En France aussi, François Ozon s’est attaqué au sujet avec TOUT S’EST BIEN PASSÉ, dans lequel André Dussollier incarne également un homme dépendant et tellement diminué qu’il demande à sa fille (Sophie Marceau) de l’aider à partir. Enfin, dans BLACKBIRD (Roger Michell), c’est Susan Sarandon qui souhaite recourir à l’euthanasie pour abréger la maladie dégénérative incurable dont elle souffre. Une décision qui ne fait évidemment pas l’unanimité chez ses proches, à l'image des divisions de la population française sur le sujet. Mais comme SUPERNOVA, ces films peuvent faire contribuer à faire avancer de façon constructive le débat sur le droit à mourir dans la dignité.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram