Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le journal d'une femme de chambre

Film Drame, France, Italie, 1964, 1h33

A la fin des années 1920. Un train s'arrête dans une petite gare normande. Célestine, la nouvelle bonne de monsieur Rabour, en descend. Joseph, un domestique antipathique, la mène en carriole jusqu'à la propriété bourgeoise du prieuré. Bientôt, Célestine n'ignore plus rien des travers de ses employeurs...

Critiques presse
  • Allociné Presse

  • Allociné Spectateur

  • Télérama

    A la fin des années 1920, l'arrivée d'une nouvelle domestique dans une maison bourgeoise révèle les drames secrets qui s'y jouent. Ce Buñuel est un modèle de dépouillement, où fait merveille le détachement cynique de Jeanne Moreau.

  • Télécâble Sat

    Modifiant le roman d'Octave Mirbeau, Buñuel choisit comme contexte la montée du fascisme et règle ses comptes avec l'Action française. Dimension symbolique des personnages et dialogues d'un humour caustique.