Macao, mépris et passion