BARBAQUE, quand le cinéma bouffe l’anthropophagie à pleines dents

Posté par Cinéma Canal le 14 novembre 2022
Dans son quatrième long-métrage en tant que réalisateur, Fabrice Eboué s’attaque à un des tabous ultimes de nos sociétés. Mais avant l’humoriste français et son BARBAQUE (2021), d’autres ont essayé d’évoquer au cinéma l’anthropophagie, avec des résultats plus ou moins saignants...
Des végans à croquer

Pas du genre à être effrayé par les sujets les plus clivants, Fabrice Eboué a décidé de mettre en scène dans BARBAQUE le duel entre végans et viandards de façon particulièrement sanglante. Ses deux personnages principaux sont ainsi un couple de bouchers, dont l’affaire et la relation battent de l’aile.

Après avoir vu sa boutique dégradée par des militants végans, Vincent (Fabrice Eboué) a un coup de folie : il écrase l’un d’entre eux et transforme le cadavre en viande pour se débarrasser du corps ni vu ni connu.

Mais les choses prennent une tournure très lucrative lorsque sa femme Sophie (Marina Foïs) met en vente par erreur ce jambon très spécial, et que ce dernier cartonne auprès des clients…

Pour répondre à la demande qui explose, les voilà « obligés » de tuer d’autres végans dans cette comédie noire, romantique et gore à la fois (interdite aux moins de 12 ans), volontairement barrée et donc détonante dans le paysage des films comiques français.

Une spécialité culinaire du cinéma français ?

Si le scénario de BARBAQUE rappellera évidemment LES BOUCHERS VERTS (Anders Thomas Jensen, 2003) aux fans de Mads Mikkelsen (le Danois y incarnait un boucher qui faisait exactement la même chose que le personnage de Fabrice Eboué, la dimension végane en moins), force est de constater que l'Hexagone a souvent abordé le sujet. 

Récemment, on se souvient en France de REBELLES (Allan Mauduit, 2019), autre comédie noire barrée où un trio hilarant (Cécile de France, Audrey Lamy, Yolande Moreau) décide de faire disparaître le corps du patron pervers de leur conserverie grâce justement à leurs conserves de poisson…

Mais on trouve le cannibalisme dans bien d’autres genres au cinéma. Comment ne pas citer GRAVE (2016), le premier film horrifique de Julia Ducournau, qui avait fait sensation et aussi scandale dans certains festivals ?

Pour un peu, on jugerait que l’anthropophagie est une spécialité du cinéma français, entre Béatrice Dalle qui s’y adonnait dans TROUBLE EVERY DAY de Claire Denis (2001), Jean-Pierre Jeunet qui en faisait le cœur de son premier long-métrage culte (DELICATESSEN, 1991) et Bruno Dumont qui en tirait l’un de ses meilleurs films avec MA LOUTE (2016).

Anthropophagie et survie

Hollywood n’est  évidemment pas en reste : personne n’a oublié le choc provoqué par la découverte du personnage d’Hannibal Lecter (Anthony Hopkins) dans LE SILENCE DES AGNEAUX (Jonathan Demme, 1990), décliné aussi dans une série avec Mads Mikkelsen décidemment très viandard.

Les tourtes à la viande du barbier incarné par Johnny Depp dans le SWEENEY TODD de Tim Burton (2007) sont aussi restées dans les mémoires, tout comme certaines références du cinéma post-apocalyptique, comme le Soylent dans le visionnaire SOLEIL VERT (Richard Fleischer, 1973).

Côté film d'horreur, Il y a eu aussi bien sûr les gangs de cannibales dans LA ROUTE (John Hillcoat, 2009), et les  scandales provoqués par les films italiens CANNIBAL HOLOCAUST (Ruggero Deodato, 1980) et PORCHERIE (Pier Paolo Pasolini, 1969) qui en plus de sa représentation du cannibalisme y ajoute un fils de nazi zoophile et des chiens qui dégustent finalement eux aussi de la chair humaine !  

Enfin, la série YELLOWJACKETS (CANAL+) remet aussi au goût du jour le cannibalisme dans un contexte de survie après un crash d’avion, comme dans l'inoubliable LES SURVIVANTS (Frank Marshall, 1993) qui s'intéressait à un drame aérien survenu en 1972 dans la Cordillères des Andes. Vous avez encore faim ? Un petit morceau de BARBAQUE  pour la route?

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram