Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Au cas où vous en doutiez : oui, on a tous quelque chose d’Esther

Elle a beau être toute jeune, notre écolière préférée, qui revient bientôt sur CANAL+, nous rappelle parfois… nous-mêmes.

Souvent, Esther s’émerveille de petites choses qui nous passent, depuis longtemps, complètement au-dessus de la tête, voire sur lesquelles on a définitivement fait une croix (comme la pizza quatre fromages ou le Père Noël).

Des attitudes d’enfant bien normales. Mais il arrive aussi que l’écolière se révèle plus surprenante, en se comportant comme une adulte.
 

Par sa manière de penser, déjà. Avec une grande liberté d’esprit, elle refuse d’entrer dans le moule et a un point de vue bien personnel sur tout. Même si ses réflexions de petite fille qui croit tout savoir prêtent à sourire… Anti-langue de bois, l’écolière aiguise sans cesse son esprit critique.

Et développe des goûts bien à elle : voir son amour tout à fait anachronique pour Daniel Balavoine (« je comprends pas qu’il soit pas plus connu »).

À l’inverse, comme les adultes, elle est aussi agacée par bon nombre de choses de manière irrationnelle, à commencer par « les dames aux manteaux en plastique qui laissent courir leurs chiens »
 

Outre son sens de l’humour saignant (« Mon frère n’a pas seulement l’air con. Il l’est, aussi ») et son analyse parfois très fine des faits, la fillette a un peu les mêmes difficultés que nous.

Avec des affres sentimentales très adultes (son amoureux qui la plaque sans juger bon de la prévenir), des angoisses contemporaines (la peur de se retrouver démunie), ou des désirs consuméristes inatteignables (elle veut absolument le smartphone dernier cri).

Et aussi, elle n’échappe pas aux phobies bizarres qui handicapent les adultes. Contrairement à la plupart des enfants, Esther n’a pas peur du noir ou des monstres, mais des mouches, « qui volent en carré » et la rendent parano…
 

Si elle a également le même genre d’obsessions paralysantes que ses aînés (elle veut à tout prix devenir chanteuse, « comme Shy’m, une brune à la voix d’ange »), Esther n’en est pas moins une sorte de battante, toujours positive, qui veut aller de l’avant.

Ce qui ne l’empêche pas, comme tous les adultes, de se planter parfois…
 

Les Cahiers d’Esther, Création Originale, saisons 2 et 3 bientôt sur CANAL+ et myCANAL. Saison 1 disponible sur myCANAL.