Umbrella Academy (Netflix) : les meilleurs moments de la saison 3

Posté par Alexis Lebrun le 27 juin 2022
Très attendue par les fans, la troisième saison de la série super-héroïque de Netflix est disponible depuis quelques jours. Après avoir visionné attentivement ces dix nouveaux épisodes riches en rebondissements, nous sommes en mesure de vous révéler nos moments préférés, ceux que l’on pourrait revoir indéfiniment en attendant une hypothétique saison 4 d’Umbrella Academy. Attention, SPOILERS !
Les deux familles s’affrontent dans une battle de danse (épisode 1)

Depuis la sortie de son premier épisode en 2019, où l’on découvrait le déhanché de tous les membres de la fratrie Hargreeves au son de la musique de Tiffany, Umbrella Academy est connue pour ses mémorables scènes de danse. Et dès les premières minutes de cette saison 3, la série fait honneur à cette réputation en imaginant que le premier affrontement entre les Sparrow et les Umbrella se fera en dansant dans le salon du manoir de la famille, au son du Footloose de Kenny Loggins (1984).

Marcus propose de « régler ça à l’ancienne » et commence à se déhancher avant que Luther ne l’imite pour « protéger leur honneur », mais tout le monde s’y met rapidement dans une chorégraphie synchronisée délirante où les deux familles se mélangent. Le casting semble s’éclater, et cela donne tout simplement l’une des scènes les plus rafraîchissantes de l’année, même si tout cela n’était qu’une hallucination de Diego, déclenchée par le venin de Jayme.

Bonjour Viktor (épisode 2)

La transition du personnage incarné par Elliot Page est évidemment l’un des événements de cette troisième saison d’Umbrella Academy, puisqu’il fait écho au propre coming out de l’acteur transgenre, annoncé en 2020, et dont on savait qu’il serait pris en compte dans la série. Si Vanya est de retour dans le premier épisode, c'est Viktor qu'on retrouve dès le début du suivant. Il commence par changer de coupe chez le coiffeur, avant de l’annoncer officiellement à Diego, Klaus et Five dans le hall de l’Hôtel Obsidian.

Après un petit silence qui oblige Viktor à demander si « ça dérange quelqu’un ? », ses trois frères accueillent finalement ce changement avec bienveillance. Et c’est la même chose pour Allison, avec qui Viktor a une conversation émouvante sur le sujet dans la rue, reflet de la délicatesse avec laquelle la série traite la transition d’Elliot Page. Toutes ces scènes sont simples, respectueuses et surtout naturelles, et on se prend à rêver que la réalité imite la série.

Lila devient batteuse dans un groupe de punk à Berlin en 1989 (épisode 7)

On n’en démordra pas : depuis que Lila a débarqué dans la saison 2, Umbrella Academy est une meilleure série. Avec son sens de l’humour tordu et ses répliques assassines, la copine de Diego est l’un des personnages les plus attachants, un rôle qu’elle confirme tout au long de cette saison 3. Mais s’il ne fallait retenir qu’une seule scène, ce serait incontestablement l’introduction du septième épisode, dans lequel Lila participe à la chute du mur de Berlin en 1989, avant de rejoindre le groupe de punk de Trudy au poste de batteuse.

Et comme l’actrice britannique Ritu Arya joue aussi de la batterie dans un groupe, cela donne une scène où elle peut se faire plaisir avec un solo mémorable, avant de mettre les voiles avec le fils de Trudy pendant les vacances de cette dernière, pour faire peur à Diego en lui faisant croire qu’il s’agit de leur enfant. Sacrée Lila.

Klaus et Reginald tissent des liens particuliers (épisode 7)

Plus que tous ses autres frères et sœurs, le pauvre Klaus a souffert de sa relation dysfonctionnelle avec son père adoptif. On comprend donc que lorsqu’il rencontre la version un peu moins antipathique de Reginald qui existe dans cette réalité alternative, il a envie de comprendre pourquoi la version originale passait son temps à le tuer de façon répétée.

Résultat, le gentil Reginald finit par faire la même chose afin d’améliorer la vitesse à laquelle son fils ressuscite, et cet exercice très spécial est réalisé sur une route où Klaus meurt de façon atroce, percuté ou écrasé un nombre incalculable de fois. Toute la séquence est terriblement perturbante par son mélange de violence pure et de légèreté assumée, illustrée par le choix de la musique (la reprise de Cat’s in the Cradle par Ugly Kid Joe). Malgré la brutalité de ces méthodes, Klaus réalise les progrès attendus par son père et réussit presque à nouer un semblant de relation avec ce dernier. Mais ne parlons pas de normalité…

Luther et Sloane se marient (épisode 8)

Il y a quelque chose d’immédiatement touchant dans toute la romance entre le monsieur muscle très poilu des Hargreeves et l’héroïne émancipée de la Sparrow Academy pendant cette saison 3. Mais le sommet de la mignonnerie est vraiment atteint dans l’antépénultième épisode, entièrement consacré au mariage du couple, célébré dans l’intimité familiale à l’Hôtel Obsidian alors que l’apocalypse qui a déjà tout englouti s’apprête à en faire de même avec nos personnages.

On pourrait citer beaucoup de grands moments (le discours funèbre bizarrement émouvant de Reginald, Klaus qui fait boire Ben pour le dérider…) dans ce qui est sans doute le meilleur épisode de la saison, mais comment oublier ce karaoké génialement mauvais où la fratrie Hargreeves massacre (I've Had) The Time of My Life et Total Eclipse of the Heart pour notre plus grand plaisir ?

Reginald tue Luther ET Klaus (épisode 9)

Pendant toute cette troisième saison, on a cru que cette version de Reginald était plus sympathique, un sentiment accentué par son comportement lors du mariage de Luther. Mais dans l’épisode suivant, son vrai visage est révélé, et il s’agit finalement encore bien d’un fieffé salaud prêt à tout, y compris sacrifier ses enfants, pour parvenir à ses fins.

Il fait ainsi semblant de présenter ses excuses à Luther pour que celui-ci le prenne dans ses bras, avant de le transpercer avec une lame, tout ça pour obliger ses frères et sœurs à le suivre dans un énième plan diabolique et foireux.

Et ce n’est pas terminé, puisque lorsque l’apocalypse s’apprête à finir de tout engloutir, Reginald trahit Klaus en l’empêchant de se sauver avec eux, ce qui l’oblige à se suicider. Il parachève même son œuvre de grand méchant en avouant à son fils qu’il l’a manipulé et utilisé pour regagner la confiance de la famille. Un vrai génie du mal.

Umbrella Academy saisons 1 à 3 sur Netflix, disponible avec CANAL+.