A Paris, la mairie voudrait une taxe sur les livraisons à domicile

Plusieurs initiatives politiques et associatives récentes visent le leader mondial de la vente en ligne : la maire de Paris (PS), Anne Hidalgo, propose ainsi des mesures pour réguler l?e-commerce, jugé « facteur de précarisation, source de congestion et de pollution », dans une tribune signée notamment par son adjoint à l?urbanisme, Jean-Louis Missika. Les signataires du texte prennent appui sur le Black Friday, une opération commerciale qui va représenter des livraisons de l'ordre de 2,5 millions de colis le vendredi 29 novembre, soit « dix fois plus que le nombre de colis quotidiens le reste de l?année ».