Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le foie gras, star des fêtes épinglé par la répression des fraudes

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient de publier les résultats d'une enquête sur la composition de blocs de foie gras de canard ou d'oie. Et surprise : nombreux sont ceux qui contiennent une quantité d?eau supérieure à la limite autorisée. C?est un produit incontournable pendant les fêtes, aujourd?hui épinglé par la répression des fraudes : le foie gras. D?après une étude publiée cette semaine, sur 21 blocs de foie de gras de canard ou d?oie prélevés, 9 contiennent une quantité d?eau supérieure à la limite autorisée de 10%. Au total, sur 68 établissements contrôlés - établissements industriels, exploitations agricoles, ou supérettes ? près d?un tiers ont présenté au moins une anomalie : tromperie à l?égard du consommateur ou manquements aux règles d?étiquetage. Par exemple, dans 15% des cas, quand le foie gras était annoncé à base d?oie, ce n?était en réalité pas le cas. A noter que le terme « foie gras » est réservé aux produits dont l?unique matière première est le foie gras. En conséquence : les appellations comme « pâté au foie gras » ou encore « mousse de foie gras » sont interdites.