Les messages de Noël des politiques

Les hommes et femmes politiques ont envoyé leur v?ux de Noël aux Français via des messages postés sur les réseaux sociaux. Chacun a tenu à délivrer un message personnel, insistant sur des points très différents. Olivier Besancenot a donné le ton à gauche. Le leader du NPA a posté sur twitter un simple «Joyeux Noël», accompagné de la photo d'un manifestant déguisé en père Noël, repoussant du pied une grenade lacrymogène. Pour Manon Aubry et les forces de gauche, Noël rime avec grève et mobilisation : «Aujourd'hui, soyons sur les piquets de grève pour apporter notre soutien à celles et ceux qui sacrifient chaque jour leur paie pour nos #retraites.» La député européenne de la France insoumise conclut : «Le cadeau de Noël que l'on attend cette année est connu : le retrait pur et simple du projet du gouvernement !» Le communiste Fabien Roussel a publié un argumentaire en musique contre le projet de réforme des retraites. A droite, les hommes politiques rappellent les racines judéo-chrétiennes de la France, à l'instar de Bruno Retailleau : «N'oublions pas les chrétiens qui, de part le monde, vivent cette fête en exil, dans la clandestinité ou dans la crainte des persécutions.» Tandis que Nadine Morano et Eric Ciotti insistent sur le travail des forces de l'ordre et de sécurité. «C'est aussi cet instant qui mobilise tous ceux qui sont engagés pour nous protéger, pour assurer notre sécurité, nos militaires, nos policiers, nos gendarmes, nos sapeurs-pompiers», déclare Eric Ciotti. Marine Le Pen poste un message aux allures de campagne électorale : une photo devant son sapin avec un message de critique envers la politique du gouvernement. Les membres du gouvernement, Franck Riester, Marlene Schiappa et Christophe Castaner ont eu une pensée pour tous ceux qui sont loin des leurs. Le ministre de l'Intérieur a évidemment délivré un message de remerciement aux forces de l'ordre, «mobilisés en cette nuit de réveillon».