Marseille : des scientifiques tentent de replanter l'astragale dans les calanques

Sous le soleil, face à la Méditerranée, une quinzaine de personnes s'activent pour replanter des pousses d'astragale. Ce buisson emblématique des calanques marseillaises, piétiné par les randonneurs, repoussé par l'urbanisation, attaqué par les lessives qui polluent la mer, est menacé de disparition. En haut des falaises 3 000 pousses d'astragale sont en train d'être replantées. Il faudra cinq ans avant qu'apparaissent les premières fleurs, pour les pousses qui auront survécu. Car l'astragale est utile à l'environnement. Au printemps, ses fleurs permettent de nourrir les abeilles sauvages et ses racines très longues ont une particularité : « capter dans ses racines des polluants du sol », déclare Lidwine Le Mire Pecheux, responsable du pôle connaissance scientifique au parc national des calanques. La réintroduction de l'astragale fait partie d'un programme de protection du parc national.