Selon Gérald Darmanin, les régimes spéciaux coûtent 8 à 9 milliards d'euros par an à l'État

Selon les calculs, les régimes spéciaux coûtent 8 à 9 milliards d'euros à l'État chaque année. Tout d'abord, il y a certains régimes spéciaux qui ne sont pas a l'équilibre. C'est le cas à la RATP où on dénombre 140 000 cotisants pour 250 000 retraités.  L'État verse donc une subvention d'équilibre de 3.3 milliards d'euros  Ensuite, certains régimes de retraite bénéficient de budgets spécifiques.  C'est également le cas de la RATP, mais aussi des salariés de l'Opéra de Paris ou encore de ceux de la Comédie Française. Selon Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, ces régimes spéciaux «ne se justifient plus».