Un couple de médecin de Seine-Maritime est mis en examen pour des soupçons d'euthanasie

Le médecin d'Angerville-la-Martel, en Seine-Maritime, a été mis en examen. Il est soupçonné d'avoir administré du Midazolam, un puissant sédatif réservé au milieu hospitalier, à des patients en fin de vie. Les enquêteurs ont retrouvé cette substance chez cinq de ses patients décédés mais le praticien nie toute démarche d'euthanasie. Sa femme, anesthésiste, est suspectée de lui avoir fourni le produit. Elle a elle aussi été mise en examen et tous deux ont interdiction d'exercer leur métier.