Halo : retour sur un final riche en action et en émotions

Posté par Alexis Lebrun le 24 mai 2022
Après avoir battu des records de visionnage et créé un débat intense chez des millions de fans pendant une bonne partie du printemps, la première saison de l’une des séries les plus attendues de l’année vient de se conclure avec un final spectaculaire, émouvant et marqué par un énorme cliffhanger. En attendant la saison 2 qui ne devrait pas débarquer avant un bout de temps, retour sur les événements déterminants de ce neuvième et dernier épisode de Halo.
Cortana, c’est toi ?

L’apprivoisement par Master Chief de Cortana, l’intelligence artificielle omnisciente implantée dans son cerveau par Halsey, a constitué l’un des développements narratifs les plus importants et touchants de ces neuf premiers épisodes. La relation entre les deux avait plutôt mal commencé, car Master Chief était légitimement méfiant à l’idée de voir cette IA envahissante lui parler constamment pour améliorer ses facultés. Quant à Cortana, elle était frustrée de ne pas pouvoir prendre le contrôle total du corps et de l’esprit du Spartan John-117 – pour en faire un supersoldat encore plus docile et surpuissant – comme Halsey le prévoyait initialement. Mais au fil des épisodes, John a appris à faire confiance à Cortana, et cette dernière a visiblement été touchée par l’héroïsme de Master Chief, au point de désobéir à sa créatrice pour le sauver dans l’avant-dernier épisode. Et voilà que lors des toutes dernières minutes du final de la saison, un John en état critique et submergé par les hordes Covenant implore Cortana de prendre finalement le contrôle total sur lui afin de permettre à la Silver Team de ramener les artefacts sans laisser personne derrière.

L’IA refuse d’abord, car elle craint de ne pas pouvoir ensuite ramener John à son état antérieur, et son émotion de robot rend la scène assez bouleversante. Mais face à l’urgence de la situation, Cortana finit par accepter pour ne faire plus qu’un avec Master Chief, ce qui donne sans doute la scène d’action la plus jouissive de cette première saison. Problème : on peut légitimement se demander si John n’est pas définitivement mort et remplacé par Cortana, car lorsque Kai s’adresse à lui dans le dernier plan, il se contente de la fixer sans répondre. C’est ce que l’on appelle un cliffhanger qui fait mal, et il faudra attendre la saison 2 pour en avoir le cœur net. Mais que les fans se rassurent : on imagine difficilement une série Halo où Cortana ne serait pas capable de ramener John et deviendrait le personnage principal de la série. Même si dit comme ça, on a presque envie de voir ce que ça pourrait donner.

Adieu Makee, rebonjour Halsey

Si on a bon espoir de voir John ressusciter, tout le monde ne devrait pas avoir cette chance. C’est le cas de la pauvre Makee, tuée par Kai dans l’épisode final pour faire sortir John de son état de stase. Un triste destin pour un personnage prometteur, qui, ironie du sort, sauvait quelques secondes plus tôt la Silver Team en activant les artefacts. Victime des humains dans son enfance, enlevée et éduquée à la dure par le Covenant pour être utilisée et sacrifiée dans leur grand projet génocidaire, puis rejetée et violentée par l’UNSC après avoir connu un bref moment de bonheur au lit avec John (le moment le plus controversé de la saison), Makee restera définitivement un personnage tragique. Aussi improbable soit-il, son idylle naissante avec John avait quelque chose de touchant par sa candeur, et avec sa coupe pixie et son accent irlandais, l’actrice Charlie Murphy a largement contribué à faire de Makee une héroïne ambigüe qui nous manquera.

À l’inverse, s’il y en a bien une que l’on a la certitude de revoir dans la saison 2, c’est bien Catherine Halsey. La scientifique de génie a endossé dans l’avant-dernier épisode le rôle de grande méchante de la série, et même si elle pense agir pour le bien de l’humanité (Natascha McElhone est parfaitement glaçante), elle a quand même été obligée de fuir l’UNSC. Et comme on l’a vu pendant toute la saison, Halsey ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Elle en livre d'ailleurs une ultime preuve dans le final en créant un clone défaillant d’elle-même, qui meurt d’une crise d’épilepsie après avoir été arrêté à sa place…

Ce stratagème lui fait gagner assez de temps pour échapper à la vigilance de ses anciens collègues, même si cet énième tour de force est immédiatement démasqué par sa fille Miranda, qui n’a pas grand-chose à lui envier sur le plan intellectuel, et dont le personnage constitue l’une des grandes satisfactions de cette saison. On a hâte de voir ce que leur affrontement passif-agressif va donner par la suite, dans la mesure où Miranda a désormais la charge du projet Spartan de sa mère, qui n’a absolument pas renoncé de son côté à faire « évoluer » l’humanité à tout prix.

Silver Team, on me!

Les Spartan justement, parlons-en. Master Chief n’est pas le seul à avoir découvert lors de cette saison le terrible secret de son enlèvement pendant l’enfance. Dans l’ultime épisode, le capitaine Jacob Keyes est contraint de révéler à Vannak-134 et Riz-028 la vérité sur ce lavage de cerveau dont il a été complice avec Halsey, son ancienne compagne. Bien sûr John et Kai étaient déjà au courant, et on n’oublie pas non plus qu’ils ont retiré aussi leurs suppresseurs d’émotions plusieurs épisodes avant.

Et si l’éveil subséquent de Master Chief au monde qui l’entoure a été abondamment débattu par les fans, Kai-125 lui a volé la vedette à partir du moment où elle a commencé à se rebeller en se colorant maladroitement des mèches en rouge. Véritable révélation de la série, l’actrice Kate Kennedy a éclipsé aussi les autres membres de la Silver Team, même si c’est tout le quatuor qui brille dans la bataille menée par l’équipe sur une planète Covenant dans l’épisode final, où le fan service est au maximum.

Et finalement, ce bilan montre que même si Pablo Schreiber a incontestablement convaincu dans la peau de Master Chief – ce qui n’était pas gagné à partir du moment où il a enlevé son casque –, les personnages féminins sont bien les meilleures surprises de cette saison, si l’on excepte le rôle perfectible et encore assez incompréhensible de Kwan Ha, d’ailleurs totalement absente des deux derniers épisodes.

On préfère retenir que son chaperon, le Spartan pirate Soren-066 a survécu une saison à ses côtés (ce qui n’était pas gagné non plus), et on espère le revoir lui aussi avec son gros flingue cyberpunk en or dans la saison 2. Pour collaborer pourquoi pas davantage avec John dans quelques scènes d’action ?