Témoin sous silence, le polar venu du froid

Posté par Marc Larcher le 31 mars 2022
Quand deux lycéens amoureux sont témoins d’un quadruple meurtre, leur vie bascule en enfer. Comment garder ce secret quand le tueur rôde et que la mère d’un des deux mène l’enquête.
Le meilleur des « Scandinoirs » ?

C’est ce qu’on appelle dans le jargon des séries un « Scandinoir ». Soit un polar scandinave avec cette ambiance nordique si particulière, ce mélange de normalité et d’effroi, de calme et de confort masquant des drames. Avec Témoin sous silence, c’est une mini-série venue de Norvège et de Suède qui ressort de derrière les fagots. Son scénario est si efficace que depuis sa sortie en 2015, elle a été adaptée aux Etats-Unis  - EYEWITNESS sur USA Network en 2016 -, en Roumanie sur HBO Europe sous le titre VALEA MUTA et en France devenant LES INNOCENTS en 2018. Dans ce cas précis, le récit de Jarl Emsell Larsen était transposé dans les Pyrénées avec Tomer Sisley - sur rien de moins que TF1.

Un double secret mortel

En apparence, l’intrigue est simple. Deux adolescents épris l’un de l’autre qui se cachaient du reste des habitants de leur petite ville pour se retrouver, sont témoins du meurtre de quatre membres d’un gang de motards au cours d’une fusillade. Dans les pays nordiques, les bikers sont en effet souvent liés au crime organisé et constituent des menaces très puissantes. Les deux garçons doivent garder ce douloureux secret sur le règlement de comptes de peur d’être les prochaines victimes du meurtrier et de voir leur amour révéler à leur entourage qui, bien sûr, ignore tout de leur idylle. Autre problème, il semble que l’assassin les ait repérés. Dès lors, leur vie va devenir de plus en plus problématique avec une succession d’ondes de choc. D’une part, il leur faut affronter le regard des copains du lycée qui ont bien compris que quelque chose avait changé en eux. D’autant plus qu’un autre drame vient s’ajouter au premier : le suicide apparent d’une amie à eux. D’autre part, ils doivent également vivre au milieu de leurs familles déjà perturbées par la proximité du massacre. Dans cette ville du bord de mer aux paysages à couper le souffle, vit une communauté très soudée où la violence est habituellement bannie. Enfin, un élément imprévu vient bouleverser cet équilibre déjà précaire lorsque l’enquête sur le quadruple meurtre est confiée à la mère de Philip.

Un Emmy pour l’actrice principale

La série développe ainsi un réseau de multiples tensions où chaque personnage, dont celui d’Helen Sikkland qui incarne la mère de famille policière, est soumis d’intenses pressions. Chaque acteur méconnu pour ne pas dire inconnu de ce côté-ci de l’écran tire son épingle du jeu en particulier Anneke von der Lippe qui a carrément décroché l’International Emmy de la meilleure actrice pour ce rôle en 2015. C’est elle qu’on retrouvera d’ailleurs dans le spectaculaire THE GIRL FROM OSLO (2021) diffusée sur Netflix.

Témoin sous silence dès dès le 29 mai sur POLAR+disponible avec CANAL+.