Bongo, le défi camerounais