Cannes 2022 : Avec NOVEMBRE, Jimenez désamorce les attentats du 13 novembre

Posté par Loris Bouillant le 23 mai 2022

Ce qui frappe tout de suite à l’ouverture de la conférence c’est la légèreté qui plane dans la salle et qui contraste totalement avec la pesanteur du sujet abordé dans le film. De nombreux éclats de rire et de boutades, souvent provoqués par Jean Dujardin, le renvoient à ses antécédents comiques. Sur la question d’une journaliste qui soulève cette ambivalence de l’acteur entre rôles sérieux et comédies, il répond : 

« J’ai toujours alterné les comédies et les films un peu plus sérieux, c’est mon emploi d’essayer de faire plusieurs choses »

Quand bien même, son naturel clownesque n’est jamais très loin et quand on évoque son apprentissage de l’arabe pour le film il ironise : 

« J’avais déjà appris l’arabe pour OSS, je l’avais appris pour Bambino, je peux vous le refaire si vous voulez…»

Il s’en est heureusement gardé, la salle étant encore sous le choc de la reconstitution des attentats. Plus sérieusement, le scénariste Olivier Demangel (également scénariste sur le film « Tirailleurs » de Mathieu Vadepied avec Omar Sy qui fît l’ouverture d’Un Certain Regard) témoigne d’une volonté de « montrer comment la société tient ». « Novembre » semble moins s’intéresser aux évènements qu’aux gens qui l’ont vécu, et tout particulièrement ceux qui l’ont vécu de près puisque l’histoire débute dans les locaux de la Sous-direction anti-terroriste de la Police Judiciaire. Le film retrace les cinq premiers jours d’une traque sans relâche menée par la cellule antiterroriste sous les ordres d’Héloïse (Sandrine Kiberlain) et Fred (Jean Dujardin). Alors que la France craint de nouvelles attaques, les policiers doivent résister à la fatigue, la colère et le doute dans un climat de tension ambiante. Le réalisateur Cédric Jimenez s’emploie à nouveau à peindre une psychologie qu’il connait bien : : Ils ont laissé leurs émotions de côté même s’ils en avaient.

Comme pour « Bac Nord », il explique ne pas vouloir filmer des héros mais des hommes et des femmes faisant simplement leur travail. L’objectif étant de montrer la pression sans équivalent subie par les enquêteurs. Le réalisateur confronte ses personnages à une réalité difficile à imaginer quand on ne se trouve pas dans leur tête : échouer signifierait de nouvelles attaques, de nouvelles atrocités. Ce sont des hommes à qui on a enlevé la possibilité de se tromper. Et pourtant c’est ce qu’ils font à mesure que l’enquête avance. Anaïs Demoustier évoque quant à elle l’attachement à son personnage, lequel malgré ses erreurs est animé par son devoir de gardien de la paix. Ainsi, malgré la volonté de débarrasser ses protagonistes de toute émotion, le film s’attarde sur leurs restes d’humanité qui n’en font pas des êtres hors normes. Comme l'a déclaré Jean Dujardin lors de cette conférence de presse : 

« On n’est pas là pour héroïser le personnage, on est dans le collectif. »

Le réalisateur de « Bac Nord » reprend donc des thèmes qui lui sont chers et ne semble toujours pas s’inquiéter des polémiques que son nouveau film pourrait soulever (son film précédent avait été largement récupéré par l’extrême droite dans son discours politique pendant la dernière campagne présidentielle).

« J’ai fait le film avant que Bac Nord ne sorte. Moi je ne fais pas de film en anticipant ce que les gens vont en penser. Moi je fais des films parce que j’y crois »

rétorque Cédric Jimenez. Le film va-t-il peser sur le procès actuellement en cours et qui doit se terminer à la fin du mois ? C’est la question que beaucoup se posent et qui a également été abordée par un journaliste pour clore cette conférence de presse. A nouveau, le réalisateur désamorce la situation :

« Le film raconte cinq jours, l’instruction a duré cinq ans. Le film n’est pas 1% de l’instruction judiciaire. Donc je pense qu’il n’influencera pas le procès.»

A noter que dans le cas de « Bac Nord » le film abordait aussi un procès n’ayant pas encore fait l’objet d’un jugement définitif.

 

photos © AFP

CANAL+ est fier d’être le partenaire de tous ces événements prestigieux :

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram