Sébastien Ogier : The Final Season, un doc sur la carrière d’un pilote hors du commun

Posté par Alexis Lebrun le 30 mai 2022
Pour sa dernière saison en WRC, l’octuple champion du monde des rallyes a exceptionnellement accepté d’être suivi par l’équipe d’un documentaire. Celui-ci raconte la conquête haletante du dernier titre de Sébastien Ogier, mais apporte aussi un éclairage passionnant sur sa très riche carrière.
Des débuts tonitruants

Lorsqu’il fait ses débuts en rallye au milieu des années 2000, Sébastien Ogier fait immédiatement parler de lui dans les catégories réservées aux jeunes. Dès 2008, il devient ainsi champion du monde Junior des rallyes, avant de faire le grand saut dans la catégorie reine, le WRC. Mais le documentaire le rappelle, un autre Sébastien trône alors sur le rallye : le Français Sébastien Loeb, qui enchaîne les titres avec l’écurie Citroën.

Pas de quoi effrayer Ogier, qui empoche sa première victoire en WRC en 2010, avant d’être promu l’année suivante dans la même équipe que Loeb. Cette saison de la cohabitation se transforme vite en concurrence, mais aujourd’hui, les deux Sébastien interviewés dans le documentaire portent un regard apaisé sur cette rivalité un peu montée en épingle par la presse à l’époque. Le film revient tout de même sur un épisode marquant de cette saison 2011 (le rallye d’Allemagne), où la tension entre les deux pilotes est à son paroxysme.

Le successeur

Après ses débuts mouvementés chez Citroën, Ogier s’apprête à passer sur le devant de la scène, et un nouveau venu en WRC lui en offre alors l’opportunité. Le pilote français fait le pari de l’écurie Volkswagen, mais il doit attendre 2013 pour faire ses premiers pas avec la Polo R allemande. Et quels débuts ! Entre 2013 et 2016, Ogier écrase le championnat du monde des rallyes et remporte quatre titres consécutifs avec Volkswagen. Pas de doute, il est bien l’héritier de Sébastien Loeb. Mais le scandale du dieselgate met un coup d’arrêt à l’engagement de Volkswagen en WRC, et oblige Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia à chercher une nouvelle équipe.

Le documentaire le rappelle, le pilote originaire de Gap aurait alors pu opter pour les gros chèques des écuries les plus importantes. Mais Ogier fait le choix de rejoindre les modestes Anglais de M-Sport, avec qui il remporte deux nouveaux titres en 2017 et 2018. Seule ombre au tableau : le retour chez Citroën en 2019 est un échec. Heureusement, celui qui est alors déjà sextuple champion du monde rebondit et remporte un septième titre en 2020 avec une troisième écurie différente, Toyota. Une performance unique.

La dernière saison

Désormais père de famille, Ogier envisage alors la retraite, mais il ne veut pas tirer sa révérence sur une saison raccourcie de moitié à cause de l’épidémie de Covid. Il repart donc à la conquête d’un huitième titre en 2021 avec une toute dernière saison, et accepte pour l’occasion d’être filmé pour les besoins de ce documentaire. Même si on connaît l’épilogue de l’histoire, cette plongée dans le quotidien d’un pilote au crépuscule de sa carrière est haletante, d’autant plus que l’affrontement entre Ogier et son coéquipier Elfyn Evans a maintenu le suspense jusqu’au tout dernier rallye de la saison.

Face à la caméra, Ogier se confie sur cet ultime tour de piste, et revient sur les grandes étapes de sa carrière, de ses débuts en karting à ce huitième titre obtenu face à une adversité gonflée à bloc. Mais le documentaire donne aussi la parole à de grands noms du rallye comme Carlos Sainz, Tommi Mäkinen, Malcolm Wilson, Jari-Matti Latvala ou encore Thierry Neuville, qui expliquent notamment les ressorts psychologiques de la domination du pilote français. Désormais retraité, Sébastien Ogier veut se consacrer davantage à sa famille, mais il n’en a pas terminé pour autant avec le monde du sport automobile. Et il n’est qu’à une unité du record de Sébastien Loeb (neuf titres WRC)…

Sébastien Ogier : The Final Season, un documentaire disponible sur CANAL+.