A Bonne Ecole : les enfants contre le harcèlement

Posté par Galla Belaisch le 27 septembre 2021
Un documentaire porté par Inès Reg, qui traite du harcèlement scolaire

Aujourd'hui, peu de documentaires abordent ce sujet si sensible. Et pourtant, 1 enfant sur 10 est concerné chaque année par le harcèlement scolaire. A Bonne Ecole met en lumière des solutions concrètes qui permettent de lutter contre ce fléau. Six enfants âgés de 12 ans, venant du collège de Olivier de Serres à Viry-Châtillon, testent différentes méthodes mises en place pour sensibiliser les élèves, les faire prendre conscience de l'importance de leurs mots, de leurs actes, ou simplement les aider à gérer leurs émotions. Ces méthodes sont : la réalité virtuelle, le théâtre forum, la riposte, l’empathie, la médiation… Inès Reg, une célèbre humoriste, les accompagnent comme marraine tout au long du projet.

Inès a elle-même été harcelée. Aujourd’hui, elle est humouriste et utilise l’autodérision pour avancer. Ses complexes, elle en fait une force. Et l'une des valeurs qu'elle essaye de transmettre aux enfants, c'est la bienveillance. 

 

LA RÉALITÉ VIRTUELLE

Pendant quelques minutes, Shayma teste la réalité virtuelle. A l’aide d’un casque, elle se met à la place de Julie, une jeune fille qui subit le cyberharcèlement. Cette méthode utilise l’immersion ou ce que Justine Atlan, directrice de l’association e-enfance réalité virtuelle, appelle « l’empathie forcée ».

« Ça peut arriver à tout moment, à chaque personne… » Shayma 12 ans.

 

LE THÉÂTRE FORUM

Noémie a déjà été harcelée. Elle teste le théâtre forum qui favorise la libération de la parole. La mise en scène d'évenements fictifs permet aux enfants de réfléchir sur les solutions envisageables pour réagir face au harcèlement.

« Je craignais d’aller à l’école. Chez moi parfois, je pleurais et je faisais des cauchemars ». Noémie, 12 ans.

 

LA RIPOSTE

Waïl découvre la riposte. Il se rend alors compte qu'il est possible d'utiliser l’humour comme outil de défense.

« Pour moi, le fait de se battre, même pour rire, ce n’est pas un jeu. C’est même dangereux ». Waïl, 12 ans.

 

LE COMPLIMENT FORCÉ

Avec Nora Fraisse, fondatrice de l'association "Marion la main tendue", Adam se prête à la méthode du "compliment forcé". Il apprend dans cet atelier à complimenter l'autre, apprivoiser et gérer ses émotions, pour développer le sentiment d'empathie.

« Quand je suis en colère ou triste, je me confie plus à ma famille qu’à mes amis ». Adam, 12 ans.

 

LA MÉDITATION

Yacine est un ancien harcelé devenu harceleur. Ce qu’il essaye lui, c’est la méditation. Il apprend à se concentrer sur un moment agréable pour ramener son attention sur soi, sur l’instant présent.

« J’essayais de cacher les bleus mais au fond de moi j’avais mal et j’avais mal physiquement ». Yacine, 12 ans

 

LA MÉDIATION

Ibrahim est médiateur. Le principe de la médiation est de rendre les élèves actifs et non plus passifs face aux actes de harcèlement.

« Je n’ai pas peur d’intervenir quand il y a une situation de harcèlement ou de bagarre parce que je ne réfléchis pas quand il s’agit de défendre les autres ». Ibrahim, 12 ans

 

Découvrez les témoignages de ces enfants, leur découverte de ces nouvelles méthodes dans A Bonne Ecole, sur CANAL+kids, disponible avec CANAL+