All You Need, la série qui nous embarque dans le Berlin gay

Posté par Alexis Lebrun le 8 juin 2022
CANAL+ ouvre son FESTIVAL DES FIERTES avec ALL YOU NEED, nouvelle série sur la chaîne digitale HELLO CANAL+ qui regorge de pépites et d'inédits. ALL YOU NEED nous embarque dans le berlin Gay et nous plonge au coeur des aventures de la jeunesse d'aujourd'hui. Portée par 4 nouveaux talents séduisants, émouvants et particulièrement attachants, ALL YOU NEED est un carton d'audience en Allemagne et exclusivement disponible en France sur HELLO CANAL+ la chaîne digitale. Un bonbon acidulé qui rappelle les meilleures heures de Queer as Folk.
L’amour gay à l’ère de Grindr

La communauté queer de la capitale allemande est presque aussi réputée que les fameuses nuits berlinoises. Dès son premier épisode, All You Need nous en donne un aperçu très parlant au moment d’introduire ses personnages principaux, Vince et Levo, deux potes gays qui vivent en coloc depuis longtemps dans le quartier très branché du Kreuzberg, où ils profitent d’être célibataires pour enchaîner les coups d’un soir dans les boîtes queer du coin. C’est ce que fait Vince dans l’une des premières scènes, en s’envoyant en l’air avec un blond très direct (Robbie) dans les toilettes d’un club. Mais le passage à l’adulte finit par rattraper les deux amis désormais trentenaires : il est l’heure pour Levo d’arrêter la colocation et d’emménager avec Tom, un homme gay qui vient de sortir du placard après avoir été marié à une femme avec qui il a eu un enfant.

Mais entre Levo, qui doit se faire pour la première fois à la monogamie, et Tom, qui découvre tout juste les possibilités offertes par la communauté gay de Berlin après un mariage cousu de mensonges, il risque d’y avoir quelques tensions, comme dans cette scène où Levo emmène pour la première fois Tom dans un sauna réputé pour ses tentations. Quant à Vince, il se demande aussi s’il n’est pas temps de renoncer à sa liberté et aux applications de rencontre pour se ranger avec Robbie, mais ce dernier a beau être irrésistiblement séduisant, son côté mystérieux de coach sportif cache surtout quelques sombres secrets liés à son passé. Ces deux couples peuvent-ils durer ? C’est tout l’objet de cette première saison.

Un parfum de Queer as Folk

On l’a dit en introduction, la télévision allemande est souvent accusée d’être en retard sur la représentation des différentes identités sexuelles, et All You Need est là pour commencer à combler ce manque. Mais elle le fait bien, grâce à une écriture crédible qui présente des situations très naturelles. Et en seulement cinq épisodes, la série du scénariste Benjamin Gutsche parvient aussi à aborder quantité de problématiques auxquelles sont confrontés les hommes gays d'aujourd'hui, en Allemagne comme ailleurs. Levo souffre beaucoup des préjugés de sa famille et du voisinage très BCBG dans lequel il emménage – la maison est celle où Tom vivait avec sa femme et son fils –, ce qui l’incite à organiser une pendaison de crémaillère sur place pour prouver à ses parents qu’il vit dans une forme de « normalité », mais tout ne se passe évidemment pas comme prévu…

Et en tant qu’homme gay et noir, Vincent a évidemment droit à son lot de problèmes, du racisme à l’homophobie ordinaire qui condamne le fait pour deux hommes de s’embrasser ou de se tenir la main devant ses semblables, et qui font qu’il ne se sent pas en sécurité en public. La présence au casting de l’acteur iranien Arash Marandi (excellent dans le rôle de Levo) ajoute aussi une dimension symbolique indéniable à All You Need. Et même si cette série allemande arrive plus de vingt ans après son influence la plus évidente, la révolutionnaire Queer as Folk (CANAL+) du Britannique Russell T Davies (à qui l'on doit également une autre série gay géniale, It's a Sin, visible sur CANAL+), All You Need se démarque clairement en racontant ce que c’est d’être un homme gay à Berlin à l’ère de Grindr. Une singularité appréciée par le public, puisque la série a été un carton d’audience en Allemagne, où une saison 2 vient d’être diffusée.

All You Need épisodes 1 à 5, disponibles sur CANAL+.