Brooklyn Nine-Nine tire sa révérence avec un dernier épisode émouvant

Posté par Alexis Lebrun le 22 septembre 2021
Cette fois, c’est vraiment fini. Après huit saisons et 153 épisodes, la série de Dan Goor et Michael Schur a fait ses adieux à ses fans avec un dernier casse riche en rebondissements, en retours de personnages bien-aimés et en clins d’œil à des scènes passées. Mais au-delà de ces derniers gags, ce double épisode final de Brooklyn Nine-Nine a surtout réussi sa sortie en nous tirant une petite larme. Yep Yep Yep Yep Yep.
Un dernier casse pour la route

C’est un grand classique de Brooklyn Nine-Nine, et la série ne pouvait se terminer autrement. Cet épisode final a bien sûr été consacré au casse annuel de la bande, même si ce n’est pas encore Halloween. Et comme nous avons droit à un double épisode, il s’agit d’une sorte de casse ultime (pour retrouver un tube doré contenant une prestigieuse médaille), avec une quantité incalculable de rebondissements, d'entourloupettes et de trahisons qui se succèdent à un rythme effréné, jusqu’à la désignation d’un "Grand Champion du Nine-Nine" pour le moins inattendu.

Et ce titre est d’autant plus important que selon la règle établie en début d’épisode, ce casse efface le résultat de tous les précédents ! Est-ce le meilleur de l’histoire de la série ? On peut le penser. Est-ce vraiment le dernier ? L’ultime scène risque de donner de l’espoir à pas mal de fans…

À la recherche des adieux parfaits

Mais en réalité, ce dernier casse n’est qu’un prétexte de Jake pour organiser des « adieux parfaits » à Raymond Holt et Amy Santiago, dont on sait depuis les épisodes précédents qu’ils sont promus au sein de la police de New York. Finalement (ET SPOILER), il y a aussi du changement pour Jake, puisque ce dernier fait un choix dont il faut louer la modernité : démissionner pour s’occuper exclusivement de Mac et permettre à Amy d’être libérée de ce poids dans son nouveau poste très prenant.

Mais revenons-en au casse : l’idée de Jake consiste à l’utiliser pour revisiter des moments importants de l’histoire de l’équipe avant une scène d’au revoir au pont de Brooklyn. Tout le monde l’aura compris, ce procédé est surtout idéal pour permettre à Brooklyn Nine-Nine et à ses personnages de faire des « adieux parfaits » à leurs fans. Bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu, et la série a l’intelligence de jouer avec les codes de l’exercice toujours très périlleux que constitue le dernier épisode d’une sitcom très populaire. L’humour est privilégié pendant l’essentiel des quarante premières minutes, mais la sobriété de la dernière scène de l’équipe au poste est un modèle du genre, et les fans de la série auront du mal à garder les yeux secs devant le dernier échange entre Jake et Raymond.

Des retours en pagaille

On attendait sa réapparition annoncée depuis le début de la saison, mais elle n’avait pas encore eu lieu. Forcément, Gina Linetti a attendu l’épisode le plus important pour faire un retour tonitruant dans la série quittée par son actrice (Chelsea Peretti) en début de saison 6. On ne vous dit rien de son rôle, mais son expérience des casses se montre particulièrement utile dans cet épisode, et elle fait preuve d’une fourberie et d’une drôlerie digne des meilleurs « Gina moments ». Comme prévu aussi, l’excellent Adrian Pimento (Jason Mantzoukas) a bien fait son retour à l’occasion d’une scène faussement romantique avec son ex Rosa.

À bien y regarder, la liste complète des caméos de ce final est un véritable feu d'artifice : Fred Armisen (du Saturday Night Live) fait une apparition dans le rôle de Mlepnos pour un échange hilarant avec Jake, l’ex d’Amy (Teddy) tente une dernière fois de la reconquérir, Tim Meadows réenfile le costume du cannibale Caleb, et le cocréateur de la série Dan Goor passe aussi une tête, tout comme Bill, un habitué des casses. Mais la palme revient sans aucun doute à la musicienne et actrice Joanna Newsom, qui incarne une joueuse de violon nommée Caroline Saint-Jacques Renard (ça ne s’invente pas). Ce personnage a une embrouille mémorable avec le personnage joué par Andy Samberg, qui est aussi son mari dans la vraie vie. Et si malgré les conseils de cet épisode, vous ressentez quand même de la tristesse et/ou un vide après la conclusion de Brooklyn Nine-Nine, vous n'avez plus qu'à recommencer la série au début. NINE-NINE!

Brooklyn Nine-Nine saison 8, disponible en intégralité sur CANAL+.