Star Wars : Le livre de Boba Fett arrive, êtes-vous prêt ?

Posté par Marc Larcher le 21 décembre 2021
En consacrant une série au personnage préféré des fans de Star Wars, Disney+ s’apprête à rééditer l’exploit de The Mandalorian. Moderniser et relancer la franchise de SF.
40 ans à jouer les seconds rôles

C’est peu dire que la première saison de « Le livre de Boba Fett » est très attendue. Alors que le lancement de la série « The Mandalorian » a constitué en 2020 et en plein confinement un triomphe au-delà de toutes les espérances, au point de ringardiser dangereusement les longs métrages de l’univers Star Wars, les fans et le grand public ont les yeux tournés vers cette nouvelle sortie. Et ce, d’autant plus que le personnage central, le chasseur de primes Boba Fett apparu en 1980 dans « L’Empire contre-attaque », est celui qui électrise le plus les fans hardcore de l’univers de George Lucas. Jusqu’à présent toujours secondaire dans les intrigues, il a habilement réapparu au cours de la saison 2 de « The Mandalorian » au cours de laquelle il devient un précieux allié du héros interprété par Pedro Pascal. Sous son armure et son casque, on découvre alors un homme vieux, rusé, violent, un survivant, toujours incarné par l’impressionnant Temuera Morrison, acteur âgé de 70 ans.

Boba Fett sur le trône de Jabba The Hutt

Cette fois-ci, Boba est le héros de la série au côté de Fennec Shand, une autre redoutable chasseuse de primes. Il s’agit d’un spin-off de « Mandalorian », dont les plus curieux ont découvert la scène introductive après le générique du dernier épisode de Mando – surnom donné à la série par les fans. Après avoir vaincu le méchant Moff Gideon et ses troupes impériales, et aidé à confier le fameux Baby Yoda à Luke Skywalker, Boba Fett et Fennec Shand arrivent sur la planète Tatooine dans ce qui fut le palais de Jabba the Hutt - l’ancien employeur de Boba - où règne désormais son majordome, Bib Fortuna. Tandis que Fennec élimine facilement ses gardes, Fett tue le nouveau monarque d’un coup de pistolet laser et s'installe sur le trône. Le décor est planté, le roi est mort, vive le roi. Il lui faudra défendre coûte que coûte son trône sur une planète où règnent clans rivaux, races extraterrestres nouvelles et ancestrales. Il s’agit du même univers que celui de « Mandalorian », au croisement de la science-fiction chère à George Lucas et du western spaghetti. C’est-à-dire un univers violent et grandiose où les jeux de regard, les paysages et la musique comptent autant que les duels et les batailles. C’est une nouvelle série qui prend son temps, où l’atmosphère et le rythme comptent autant que l’action. Soit dit en passant, c’est le même traitement qu’a subi et pour le meilleur, la franchise James Bond avec l’arrivée de Daniel Craig. Plus réaliste, plus dur, plus violent. En un mot, c’est d’abord un programme destiné aux adolescents et adultes - nombreux sont ceux qui ont repéré les références et autres clins d’œil à des westerns ou à des films de SF dans Mando, ne serait-ce que la musique parfois inspirée par le travail d’Ennio Morricone - plutôt qu’aux enfants.

Qui seront les invités de la première saison ?

Déjà, des hypothèses circulent pour savoir quels seront les caméos pendant cette saison, de nombreux spectateurs ne s’étant toujours pas remis du fait que le grand réalisateur allemand Werner Herzog ait décroché un rôle clef à la surprise générale dans Mando. La présence des cinéastes Jon Favreau et Robert Rodriguez à la production laissent envisager le meilleur. En attendant, les plus impatients peuvent essayer de glaner des informations dans le documentaire « Under the Helmet : the legacy of Boba Fett » tout juste sorti sur Disney + qui relate comment un personnage secondaire, n’étant ni un Rebelle ni un membre de l’Empire, a peu à peu pris le pouvoir dans l’univers Star Wars.