The Great (STARZPLAY) : l’impératrice russe est de retour pour une deuxième saison

Posté par Marc Larcher le 20 décembre 2021
Pour sa deuxième saison, The Great, la série déjantée sur le règne de l’impératrice Catherine II sort le grand jeu. Les petits jeux de pouvoir entre l'impératrice et son mari Pierre III de Russie s'intensifient. La mère de Catherine fait son apparition, une guerre se profile à l'horizon et tous les boutons sont poussés au maximum pour notre plus grand plaisir.
Des punchlines acides chez les aristocrates

C’est un somptueux décor impérial constellé d’or, peuplé de nobles en costume d’apparat comme on en a vu dans les superproductions anglaises ou françaises depuis des décennies. On y découvrait des rois, des empereurs, des prélats et la cour devisant sur les territoires à conquérir, sur les ambitieux dont il faut se méfier et les courtisanes à conquérir. Cette fois-ci, l’ambiance a changé, les punchlines les plus acides ont remplacé les discours militaires ou philosophiques. Comme aujourd’hui sur Twitter  ou Instagram, le cynisme et l’humour triomphent. La recette qui a fait le succès de la première saison de The Great, en catapultant un esprit moderne dans la Russie du XVIIIe siècle, fonctionne encore avec une différence notable : les curseurs sont cette année poussés à l’extrême.

Elle Fanning au sommet de son art

Ainsi, on retrouve la délicieuse Elle Fanning dans le rôle de la jeune femme sensible et intelligente qui en épousant Pierre III de Russie est devenue la toute puissante impératrice Catherine II. Sauf qu’elle a l’intention d’utiliser son pouvoir pour régner raisonnablement sans exploiter son peuple tandis que son mari, interprété par Nicholas Hoult, lui aussi excellent, à des années-lumière de son rôle du Fauve dans la série de films sur les X-Men, reste ingérable, violent, passionné, russe, quoi. Si celui-ci semble être prêt à céder le pouvoir, on se doute que c’est pour mieux le reprendre plus tard. Le duel permanent entre les membres du couple officiel rappelle parfois celui du film Mr & Mrs Smith (2005) dans lequel Brad Pitt et Angelina Jolie se faisaient une guerre jouissive sauf que les bons mots, les alliances et les coups de Jarnac ont remplacé les pistolets et les mitrailleuses. Dès le premier des dix épisodes de la nouvelle saison, chacun vivant dans une aile du palais impérial, Catherine II envisage d’asphyxier la partie adverse avec des cocktails molotov… Voilà pour l’ambiance générale.

Un casting trois étoiles

Le casting gagne lui aussi en intensité avec l’arrivée de la grande Gillian Anderson dans le rôle de Jeanne-Elisabeth de Holstein-Gottorp, la redoutable mère de l’impératrice. Bien secondée par Jason Isaacs, l’acteur qui a triomphé dans la série The OA, dans le rôle du père de Pierre. Autrement dit les deux « tourtereaux » sont sous étroite surveillance. La pression augmente d’autant plus qu’un conflit avec l’Empire ottoman se profile à l’horizon et qu’au gré des complots à la cour, on meurt poignardé ou empoisonné. Quand ce n’est pas  les têtes qui finissent par tomber. Malgré ces tensions extrêmes, Elle Fanning parvient à naviguer dans ces eaux périlleuses. Mieux, son personnage que rien ne prédisposait à un destin pareil, se révèle être une excellente tacticienne. On n’avait pas vu l’actrice aussi à l’aise écran depuis Les Proies (2017) de Sofia Coppola et The Neon Demon (2016) de Nicolas Winding Refn dans un parfait équilibre entre intelligence, naïveté et un incroyable instinct de survie. Pas étonnant dans ces conditions que le règne de la tsarine a duré 24 ans et qu’elle a agrandi le plus grand pays du monde. Finalement, elle ne fait que ce qu’elle veut et ça lui réussit. Dans l’Histoire et plus encore dans la série.

Retrouvez la saison 2 de The Great sur STARZPLAY, disponible avec CANAL +.