Pauline Roussin-Bouchard : « Je ne viendrai pas en touriste sur le premier tournoi du LPGA »

Posté par Fédération française de Golf

Auteure lors des deux dernières semaines d’une remarquable prestation aux Q-Series avec sept cartes sur huit dans les 60 et une deuxième place finale, Pauline Roussin-Bouchard, 21 ans seulement, nous dévoile les premiers contours de sa prochaine étape aux Etats-Unis, sur le plus relevé des circuits féminins de golf. Interview.  

Si vous deviez vous donner une note à l’issue de ces Q-Series dans l’Alabama, celle-ci serait de combien ?
Excellente question… (elle réfléchit). Je vais dire 7,5 sur 8… (rires) 

On a l’impression que vous n’avez jamais douté durant ces deux semaines marathon. On se trompe ?
Pas du tout. Cela faisait des mois que je travaillais pour arriver à un tel résultat, si ce n’est des années. En plus, j’avais mon staff autour de moi. Avoir une équipe aussi solide et compétente, je crois que ce n’est pas possible (rires). 

Avez-vous malgré tout ressenti une certaine pression aussi bien la première semaine à Mobile que lors de la seconde à Dothan ?
Evidemment, quand on est dans une compétition, il y a forcément un petit peu de pression mais je dirais plutôt que cela s’apparentait plus à de l’excitation. Plutôt que de la peur ou le stress de ne pas réussir. Pour disputer un tel tournoi, il faut vraiment avoir confiance en ses capacités. Je me suis fait confiance pour performer. Après, il fallait juste trouver le bon équilibre. Car huit tours sur deux semaines, c’est très long. On gère les choses différemment que sur quatre jours. Voilà ! J’étais juste concentrée sur la performance du jour sans penser de l’influence que ça pouvait avoir sur le long terme. Chaque chose en son temps, chaque tour en son temps… 

Sept tours sur huit dans les 60, c’est assez remarquable tout de même…
Merci (rires). A part la carte de -2 le premier jour, j’ai oscillé entre -3 et -7 (Ndlr, avant de finir le 8e tour dans le par). J’aurais évidemment signé tout de suite pour une telle cadence au départ de ces Q-Series. 

 

Lire la suite de l'article sur