Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Poser une porte à galandage

Posté par Julie Dalsace le 8 mai 2021
Pour créer une séparation sans avoir à perdre de la place, la porte coulissante à galandage est une bonne option. Facile à installer, elle est également économique.

Moderne, pratique, la porte à galandage a tout pour elle ! Elle s’insère dans la cloison à l’ouverture, pour devenir quasiment invisible et en dégageant totalement le passage. Équipée de vantaux permettant de coulisser sur un rail, la porte à galandage se pose dans une structure préfabriquée : le caisson de refoulement. Ce dernier est posé soit en applique, soit directement intégré à une cloison. Côté matériel, il vous faudra vous équiper : d’un caisson de refoulement, de rails et montants métalliques, d’une porte, d’un crayon, d’un mètre, d’une longue règle de maçon, d’un niveau à bulle, d’une grignoteuse, d’une pince à sertir, d’une clé plate, d’une perceuse visseuse et enfin d’un perforateur.

Débutez en vous attaquant à l’assemblage de l’ossature de la cloison sèche.  Pour cela, tracez au sol les repères d’alignement de la future cloison. Faites de même sur les murs latéraux, avec le niveau adossé à la règle de maçon. Continuez le traçage jusqu’au plafond. Repérez également l’emplacement du caisson de la porte coulissante. Coupez alors le rail de sol à la bonne dimension à l’aide de la grignoteuse. Vissez puis chevillez le rail au sol. Faites de même au plafond et dans les murs. Positionnez les montants intermédiaires tous les 60 cm. Finissez par sertir les montants aux rails via la pince à sertir.

La phase deux peut débuter : le montage du caisson de refoulement. Il s’agit de la structure métallique dans laquelle la porte va se déplacer. Pour la monter, assemblez les guides, rails et coulisseaux composant le caisson. Vissez-le et chevillez-le au sol. Veillez à bien vérifier la verticalité et ses aplombs. Bridez le caisson avant de le visser aux montants et aux rails de l’ossature métallique, sur les côtés ainsi qu’au plafond.

Pour terminer l’installation de votre porte à galandage, vous devez équiper le vantail afin qu’il puisse coulisser dans le caisson. Vissez les deux étriers au-dessus du vantail. Cela permettra de le suspendre aux chariots. Insérez alors les chariots à roulettes dans le rail supérieur. Fixez le rail inférieur au sol. Présentez le vantail et vissez ses étriers dans les chariots. Vous pouvez réglez la hauteur et l’horizontalité du vantail en réglant les vis des étriers grâce à la clé plate. Vous n’avez plus qu’à fixer les montants de finition tout en procédant à d’éventuels ajustements (en démontant la traverse haute).

Voilà votre porte à galandage bien installée !