Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

NBA Playoffs 2021 Trois points Défenses et Blessures

Posté par George Eddy le 8 juin 2021

Depuis des semaines, j'insiste sur le fait que les équipes avec le moins de stars blessés seront les favoris pour le titre compte tenu de l'intersaison raccourcie et de l'enchainement infernal des matches dans la 2eme partie de la saison.  Le manque de repos et de préparation foncière avant une saison perturbée par le Covid et ses conséquences avec beaucoup de matches reportés est une recette désastreuse pour la santé des joueurs !  Surtout pour les deux dernières finalistes qui sont déjà éliminés.  Miami était méconnaissable contre les Bucks à l'image de Jimmy Butler bloqué à 30 percent aux tirs.  Pourtant, les Lakers menaient 2-1 contre une excellente équipe de Phoenix après deux grosses perfs d'Anthony Davis puis tout est partie en vrille avec sa dernière blessure aux adducteurs. 

Déjà épuisés par la longue saison dernière finie tardivement dans la bulle, les Lakers ne pouvaient compenser pour les longues absences de LeBron et AD au milieu de cette saison régulière.  En plus, ils ont raté leur recrutement et des joueurs comme Kuzma et Caldwell-Pope n'étaient pas au même niveau que la saison précédente.  Rondo et Danny Green n'ont pas été remplacé.

     Maintenant, on va guetter la prochaine victime dans ce jeu macabre ; Joel Embid et son ménisque, Harden voire Durant et leurs ischios, l'épaule de Paul etc.  Jamal Murray et Will Barton de Denver sont définitivement out et cela se fait sentir contre Phoenix puis l'absence de De Vincenzo, un titulaire, n'arrange pas les affaires mal-barrées de Milwaukee face à Brooklyn.  Par contre, des équipes comme Atlanta, Utah et les L.A. Clippers affichent une bonne santé générale et doivent être considérées comme des favoris voire des grosses surprises (Atlanta) pour la suite.  En l'état actuel, les experts voient une finale opposant le super team de Brooklyn aux Clips compte tenu du talent dans leurs effectifs ainsi que l'expérience de leurs stars SI elles restent en bonne santé...  Les Nets ont été très malin en recrutant Blake Griffin et Mike James qui comblent beaucoup de brèches actuellement !

     En dehors des blessures, les facteurs importants jusque-là dans ces Play-offs me semblent être l'efficacité à 3 pts. et la défense contre les tirs à 3 pts. dans un basket très moderne ou la vitesse bat la taille et les joueurs pas très grands sont les clés de voute du succès de leurs clubs.  Exemple type, Trae Young, la version "bad boy" de Steph Curry, qui a forcé le respect de ses pairs et a fait taire Madison Square Garden en dominant le jeu et le tempo et le... trashtalk avant de faire taire les fans des Sixers dans le Game 1 malgré 39 points d'un Joel Embid courageux mais diminué.  L'épaule du petit général Paul a mieux tenu que les adducteurs du géant AD, le small ball et l'adresse à 3 pts. des Clippers a fini par faire plier la zone des géants de Dallas et le prodige Doncic qui représentait 80% de l'attaque des Mavs (évidemment, c'est beaucoup trop). 

     Avant de terminer, j'aimerais examiner deux favoris un peu "new age", Utah et Phoenix.  Si un de ces deux clubs devient champion, cela pourrait être considéré comme la surprise du siècle.  L'évolution du jeu offensif des Jazz vers le "tout pour le 3 pts." (drivé par deux petits génies Mike Conley et Donovan Mitchell) est exceptionnelle tandis que la défense articulée autour de Rudy Gobert est toujours efficace.  Coach Quin Snyder méritait son rang de 3eme meilleur coach cette saison derrière Tom "Miracle Man" Thibodeau et Monte " Pop m'a tout appris" Williams.  L'évolution que Williams a organisé à Phoenix est tout aussi spectaculaire grâce à la 2eme renaissance de Chris Paul, passé de meneur usé trop exigeant au grand frère indispensable qui crucifie l'adversaire dans le money time.  Les nouveaux "Splash Brothers" sont Paul-Booker et Trae Young- Bogdanovic voire Conley-Mitchell!

     Si les petits ont reconquis le basket moderne grâce aux changements des règles et les stats analytiques, les grands ont toujours un rôle important à l'image de Jokic, futur MVP, réinventeur du jeu en poste 5 qui joue au ralenti tout en étant décisif partout sur le terrain !  Polyvalence et lecture de jeu, une sorte de Boris Diaw puissance mille.  Comme Embid, Jokic a enfin investi pleinement dans sa condition physique et son hygiène de vie.  DeAndré Ayton a progressé et va lui mener la vie dure.  J'ai peur que pour Denver c'est maintenant qu'ils vont vraiment regretter les absences de Jamal Murray et Will Barton.  C'est l'année ou jamais pour Gobert qui a continuellement progressé en attaque cette saison.  Par contre, j'ai impression que le small ball de Brooklyn va éliminer le tall ball de Milwaukee justement parce que Giannis n'a pas assez progressé au shoot et aux lancers francs et que coach Budenholzer est loin d'être le roi des ajustements !

Le blog de George Eddy