Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

BROTHERS IN ARMS : deux frères et une évasion à la PRISON BREAK

Posté par Cinéma Canal le 25 janvier 2021
Si vous êtes nostalgiques des aventures rocambolesques de Michael Scofield et de son frère Lincoln Burrows, ce film inédit en France possède les arguments pour vous tenir en haleine pendant près de deux heures.
Faux buddy movie

Dans son introduction, BROTHERS IN ARMS (Henry-Alex Rubin, 2019), peut faire penser qu’il appartient à ce genre vu et revu du cinéma – américain en particulier –, mais il s’agit en réalité d’une fausse piste. On y découvre cinq jeunes amis, tous réservistes chez les Marines, mais le scénario se focalise sur la relation entre deux d’entre eux, Callahan et Oyster, des demi-frères à l’histoire mouvementée. Le premier est policier, et c’est malheureusement lui qui doit arrêter Oyster (l'indiscipliné de la bande) lorsque ce dernier tue accidentellement un homme au cours d’une bagarre dans les toilettes d’un bar.

Callahan n’est pas au bout de ses peines, puisque lorsqu’il rentre d’une mission en Irak, il apprend que son demi-frère a été condamné à une peine disproportionnée de 25 ans de prison, où il est de surcroît régulièrement maltraité par des surveillants. Hanté par cette situation face à laquelle il se sent impuissant, Callahan décide de faire évader Oyster, avec l’aide des trois autres membres du groupe. On vous avait promis un scénario improbable à la PRISON BREAK, vous l’avez.

Un disciple de James Mangold à la réalisation

Peu connu en France, le réalisateur américain Henry-Alex Rubin compte pourtant déjà quelques solides références. À ses débuts, il a été l’élève de James Mangold – on fait pire professeur –, qui l’a mis à la tête de la seconde équipe de réalisation sur COPLAND (1997) et UNE VIE VOLÉE (1999). Rubin se distingue ensuite avec le documentaire MURDERBALL (2005), film acclamé par la critique sur les joueurs de rugby-fauteuil, qui lui vaudra un prix au festival de Sundance et une nomination à l’Oscar du meilleur documentaire.

Quelques années plus tard, le réalisateur s’essaye pour la première fois à la fiction avec DISCONNECT (2012), un film remarqué aussi, dans lequel il s’attaque de façon pertinente à l’omniprésence de la technologie dans nos vies, avec en bonus une bande-originale magnifique signée Max Richter, et un casting de choix où l’on retrouve entre autres Jason Bateman et Hope Davis. BROTHERS IN ARMS n’est pas mal non plus en la matière, puisque les deux rôles principaux ont été confiés à deux acteurs dont les prestations irréprochables forment une alchimie qui est clairement le point fort du film. Callahan est joué par Jai Courtney, le Captain Boomerang de SUICIDE SQUAD (David Ayer, 2016) et Oyster par Nat Wolff, aperçu aux côtés de Shailene Woodley dans NOS ÉTOILES CONTRAIRES (Josh Boone, 2014), et qui sera à l’affiche cette année du prochain film de Gia Coppola (MAINSTREAM), avec qui il a déjà travaillé sur PALO ALTO en 2013.

Frères amis, ou ennemis ?

Incontournables au cinéma, les histoires de fratries ont donné ces dernières années quelques films marquants. En 2007, le cinéaste américain James Gray fait sensation en France avec LA NUIT NOUS APPARTIENT, long-métrage où deux frères policiers incarnés par Robert Duvall et Mark Wahlberg affrontent la montée en puissance de la mafia russe à New York dans les années 1980. Situé à la même époque et dans le crime organisé aussi, mais en Australie cette fois, ANIMAL KINGDOM (David Michôd, 2010) est un autre incontournable.

Il met en scène les frères Cody, trois malfrats où se démarque nettement un de psychopathe inoubliable campé par Ben Mendelsohn. On retrouve aussi dans le film Joel Edgerton, qui a joué dans un autre film "fratricide" : WARRIOR (Gavin O'Connor, 2011), où il se déchire avec son frère (incarné par Tom Hardy) pour gagner un tournoi de MMA. Passés injustement inaperçues en France à leur sortie, ces deux films méritent largement d’être redécouverts aujourd’hui. Et si vous préférez quand les frères s’entraident au lieu de s’en mettre plein la tronche, vous pouvez toujours regarder BROTHERS IN ARMS.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram