Colette, l'histoire d'une femme libre

Posté par Rosario Ligammari le 20 Février 2020
En plus d'avoir eu leurs livres adaptés sur grand écran, les écrivaines ont fait de beaux « sujets » de cinéma en tant que figures symboliques de l'émancipation féminine. Si l’œuvre de Sidonie-Gabrielle Colette a été adaptée plusieurs fois au cinéma, le film Colette s'intéresse cette fois-ci à sa vie.
Le cinéma et les écrivaines

Les femmes écrivains ont inspiré beaucoup de films, d'abord en tant que « personnages ». Cela a donné de grandes interprétations qui font figure de pures incarnations : on pense à Nicole Kidman qui joue Virginia Woolf dans The Hours (Stephan Daldry, 2002) ou Sylvie Testud en Françoise Sagan dans le film à son nom (Sagan, Diane Kurys, 2008).

S'il y a une écrivaine qui a eu – et qui a encore – une longue « histoire » avec le cinéma, c'est bien Marguerite Duras. En effet, Duras elle-même a été réalisatrice ; on la connaît encore en tant que scénariste, notamment pour Hiroshima mon amour d'Alain Resnais (1959). Et puis bien sûr ses propres livres ont été adaptés en films comme L'Amant (Jean-Jacques Annaud, 1992) ou encore récemment La Douleur (Emmanuel Finkiel, 2018), au passage, deux fictions sur la vie de l'auteure à deux époques bien différentes.

Les écrivaines : leurs œuvres, leurs vies

En plus de plusieurs adaptations de ses livres au cinéma (comme Orgueil et Préjugés de Joe Wright sorti en 2005), Jane Austen aussi a eu son biopic avec Jane de Julian Jarrold (2007). Miss Potter (Chris Noonan, 2007) relate la vie de Beatrix Potter, écrivaine connue pour ses œuvres à destination de la jeunesse et indépendantiste sous l'époque victorienne. En somme, une femme libre qui n'a pas suivi le schéma traditionnel et conventionnel de son temps.

Récemment Mary Shelley, l'auteure de Frankenstein, a eu droit à un film (Mary Shelly, Haifaa Al Mansour, 2018) ; cette femme aussi a fait bouger les mœurs de son temps, par sa vie et par son œuvre.  En fait, les écrivaines sont elles-mêmes un sujet à part entière ; car leurs parcours en disent long sur leur époque et sur une société souvent régie par les hommes.

Colette, grande romancière et forte personnalité

Colette est elle aussi une figure symbolique de résistance féministe, ce qui fait d'elle un sujet historique de cinéma. L'écrivain Pierre Mac Orlan l'avait désignée à ses funérailles comme « la femme la plus libre de tous les temps ». Son œuvre a été transposée sur grand écran, et plus d'une fois, aussi bien par Vicente Minelli avec Gigi (1958) que par Stephen Frears avec Chéri (2009). En plus d'être écrivaine, Colette a été journaliste, mime ou encore... actrice.

Certains films racontent la passion amoureuse entre écrivains. On pense au long-métrage Les enfants du siècle (Diane Kurys, 1999), qui narre la romance tumultueuse entre George Sand et Alfred de Musset. A partir de l'histoire entre Sidonie-Gabrielle Colette et Willy, le film Colette (réalisé par Wash Westmoreland et sorti en 2019) raconte comment l'écrivaine a été pendant un temps l'ombre de son époux qui en a fait son nègre jusqu'à s'en émanciper et devenir la femme de lettres que l'on connaît – et la femme libre dont parle Pierre Mac Orlan. Keira Knightley l'incarne magnifiquement.

Colette, disponible dès le 18/02 sur CANAL+ et myCANAL.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez CANAL+ Cinéma  sur :

Facebook

Twitter

Instagram