Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Keira Knightley en sait beaucoup trop dans Official Secrets

Posté par Rosario Ligammari le 1 octobre 2020
Dans OFFICIAL SECRETS, Keira Knightley se met dans la peau de Katharine Gun, une employée des renseignements anglais. Si son personnage laisse fuiter un mémo révélant une opération illégale d'espionnage de la NSA, que sait-on à propos de l'actrice ? De ses débuts précoces aux coulisses de tournages de ses films, voici quelques secrets officiels sur Keira Knightley.
Une héroïne qui en impose

Alors qu'en septembre CINE+ a proposé un cycle sur les Lanceurs d'alerte, le personnage qu'interprète Keira Knightley dans OFFICIAL SECRETS (Gavin Hood, 2019) pourrait s'ajouter à la liste puisqu'il s'agit de l'Anglaise Katharine Gun. Cette femme employée des renseignements britanniques a en effet révélé une opération illégale d'espionnage de la NSA et a risqué sa vie pour tenter d'arrêter la guerre en Irak. Et le long-métrage de revenir sur cet épisode de son existence.

À travers ce film-enquête captivant, c'est encore un rôle puissant qu'interprète Keira Knightley, elle qui a campé des personnages imposants comme la footballeuse Juliet Jules dans JOUE-LA COMME BECKHAM, et autres héroïnes littéraires, aussi bien ANNA KARENINE (Joe Wright, 2012) ou même avant cela Elizabeth Bennet dans ORGUEIL ET PREJUGES (toujours Joe Wright, en 2005). Sans oublier non plus qu'elle a interprété COLETTE (Wash Westmoreland, 2019), la célèbre femme de lettres longtemps restée dans l'ombre de son époux. Dans OFFICIAL SECRETS, elle révèle des secrets d'État donc mais, pour rester dans le sujet, une question demeure : qui se cache derrière Keira ?

Dans la vie de Keira Knightley

Pour Keira Knightley, le cinéma remonte à très loin. Son père est acteur pour la télévision et sa mère est scénariste. Habituée à voir des imprésarios chez elle, Keira Knightley demande à ses parents d’en avoir un elle aussi et ce à l'âge de... trois ans. Trois ans plus tard, ils décident de lui prendre un agent, en guise de récompense pour ses bonnes notes mais aussi en raison de tous ses efforts fournis pour surmonter sa dyslexie. Car oui, à l'école, son surnom est Boo (pour railler sa difficulté à parler), et c'est la raison pour laquelle elle baptisera sa société société KCK Boo.

Son agent ne ménage pas ses efforts puisque, durant les années 90 et alors qu'elle est encore mineure, elle enchaîne les rôles dans plusieurs séries et téléfilms ; à seize ans, elle laisse carrément tomber l'école. Jusqu'à ce que la décennie s'achève en beauté puisqu'elle figure en tant que « double » de Natalie Portman (son sosie officiel) dans STAR WARS, EPISODE 1 : LA MENACE FANTOME (1999), long-métrage qui marque le grand retour de George Lucas à la réalisation après plus de vingt ans d'absence. À partir de là, pour Keira Knightley, c'est plus de vingt ans de cinéma lors desquels alle occupe le haut de l'affiche. Jusqu'à aujourd'hui dans OFFICIAL SECRETS.

Cachée derrière les costumes ?

Voyons maintenant ce qui concerne les petites anecdotes secrètes de tournage. Si l'on regarde sa filmographie, on s'aperçoit que Keira Knightley est une habituée des films en costumes. ANNA KARENINE OU COLETTE, nous l'avons dit mais aussi THE DUCHESS (Saul Dibb, 2008) et le biopic sur Freud A DANGEROUS METHOD (David Cronenberg, 2011). On peut citer même, d'une certaine manière, la saga PIRATE DES CARAIBES. Qu'est-ce que cela peut bien cacher ?

Prenons le cas d'ORGUEIL ET PREJUGES. Pendant le tournage, un spécialiste en arts martiaux est présent afin de lui enseigner l'art du nunchaku pour les besoins du film DOMINO (Tony Scott, 2005) qu'elle doit tourner parallèlement. Résultat : vers la fin du tournage, les costumiers et maquilleurs doivent non seulement camoufler ses muscles mais elle doit en plus mettre une perruque puisqu'elle s'est coupée les cheveux, toujours pour DOMINO.

Autre anecdote au rayon « costumes », certes très légère mais amusante. Dans LOVE ACTUALLY (Richard Curtis, 2003), on voit Keira Knightley porter une casquette bleu marine et ce n'est pas du tout un choix des costumiers : l'actrice expliquera plus tard qu'il s'agissait en fait de la seule solution pour cacher un « affreux bouton sur le front qu’aucun maquillage ne parvenait à camoufler. ». Comme quoi, les costumes cachent bien des choses... En revanche, si elle n'est pas, pour reprendre le film de David Frankel sorti en 2016, UNE BEAUTE CACHEE, on ne peut pas dire non plus qu'elle « cache bien son jeu » ; à l'écran, elle est toujours excellente. Comme elle le prouve une fois de plus dans OFFICIAL SECRET.

Official Secrets, disponible dès le 17/10 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram