Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Unique et rare : James Gray se livre dans L'Hebd'Hollywood

Posté par Cinéma Canal le 24 août 2020
Dans LITTLE ODESSA, THE YARDS, TWO LOVERS, THE IMMIGRANT ou plus récemment AD ASTRA, James Gray s'impose comme étant le réalisateur de l'intime. Il met en scène les liens du sang et du cœur, ce qui fait résonner en nous des vérités universelles. En 7 films, il a conquis le public, les critiques et les festivals, comme Cannes où il a déjà présenté en compétition quatre de ses films, ou Venise où il a remporté le Lion d'Argent pour son premier film.

Afin de retracer et de s'intéresser au nouveau projet du réalisateur new-yorkais, Didier Allouch lui a consacré un Hebd'Hollywood spécial. Au programme ? Révélations, introspections et infos exclusives sur son prochain long-métrage !
« Les entretiens sur une promesse de cinéma sont plus que rares. Alors, quand on a eu l’occasion de parler de son futur film avec un cinéaste de la portée de James Gray : on a sauté dessus. Un entretien où il nous parle aussi de Truffaut, de l’intime au cinéma, du temps, du confinement. Un moment rare que nous partageons avec vous. »

« Il vient de terminer un scénario qu’il va bientôt tourner : ARMAGEDDON TIME. Un script passionnant et personnel puisqu’il y raconte son enfance dans le New York des années 80. Une histoire qui apparait à l’opposé de son film précédent . » 

En 2019, James Gray avait envoyé Brad Pitt dans l'espace. Avec AD ASTRA, il mettait encore une fois en lumière les relations familiales qui peuvent être à la fois complexes mais si constructives. Après sept films à son actif, James Gray va opérer une vraie introspection et creuser davantage dans la dimension de l'intime, thème qui lui est cher. 

Ad Astra, 2019, de James Gray avec Brad Pitt - Actuellement disponible sur CANAL+

 

« Le meilleur conseil que j’ai eu est venu de Francis Ford Coppola : ‘Essaye d’être le plus personnel possible, parce que tu es unique'. »

James Gray déplore que l'intimité avec un grand I soit peu exploitée dans le cinéma hollywoodien. C'est pourquoi il souhaite l'utiliser encore plus car c'est un bien précieux notamment à travers la connexion qui peut se créer entre le réalisateur et ses acteurs. C'est d'ailleurs ce qui l'a plus touché dans son film préféré : LES 400 COUPS de François Truffaut.

Parmi ses thèmes récurrents, on peut bien évidemment trouver la famille. Sujet déjà développé dans LA NUIT NOUS APPARTIENT (2007) ou AD ASTRA (2019), il sera au coeur de son prochain long-métrage.

"La permanence n'existe pas."

Une autre conception importante pour James Gray ? Le temps. Comme pour le Monde entier, le temps s'est arrêté pendant quelques mois pendant le confinement. Mais pour le réalisateur qui veut avant tout "trouver du positif dans ce qui est une terrible situation mondiale", de belles choses ont eu lieu pendant cet instant suspendu.
Lesquelles ?
Réponses dans l'emission L'Hebd'Hollywood - Disponible sur CANAL+ 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram