Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Papa poules, absents ou intrusifs, les pères dans les séries

À l’occasion de la fête des pères (le 16 juin), nous nous sommes penchés sur cinq pères de séries CANAL+, qui remplissent leur fonction comme ils peuvent, chacun dans leur style…

Le plus secret : Guillaume Debailly
 

Au Bureau des légendes, l’agent de la DGSE joué par Mathieu Kassovitz, dit « Malotru », est resté six ans sous une fausse identité à l’étranger.

À son retour, il essaie de renouer avec son ancienne vie et sa fille étudiante Prune (Alba Gaïa Bellugi), qui ne sait pas grand-chose de sa vie d’espion, secret d’État oblige, et vice versa.

Une des missions les plus délicates de l’agent, qui en a pourtant vu d’autres. 
 

Le plus bourru : Jacky Robert
 

Jacky Robert (Gilbert Melki) de Kaboul Kitchen, patron colérique d’un restaurant pour expatriés dans la capitale afghane, tombe des nues quand sa fille de 27 ans (Stéphanie Pasterkamp) débarque. Ils ne se sont pas vus depuis des années et il ne la reconnaît même pas…

Tout oppose l’entrepreneur et l’idéaliste, sauf leur caractère en acier trempé. Ils vont d’ailleurs finir par s’apprivoiser – tant mieux, car le Kaboul des expatriés est un petit monde. 
 

Le plus voyou : Antoine Serra
 

En Guyane, dans la série du même nom, Antoine Serra (Olivier Rabourdin) est un caïd local de l’orpaillage, craint par tous.

Sauf peut-être par sa fille adolescente Lætitia (Tia Diagne), débrouillarde, provocatrice, rétive à l’autorité, fâchée avec l’école et parfois avec sa belle-mère.

Elle a qui a de qui tenir. Mais son père, lui, est très protecteur (voire envahissant à ses yeux) et a toujours un œil sur elle. 
 

Le plus spirituel : Lenny Belardo
 

Le jeune souverain pontife de The Young Pope incarné par Jude Law n’est pas père lui-même (ce serait culotté, pour un pape, même si Lenny Belardo n’est pas exactement le pape type), mais il constitue une figure paternelle rassurante pour tous les catholiques, en plus d’être père de l’Église.

Notamment envers la très pieuse Esther (Ludivine Sagnier) et son mari. Il intercède même auprès de la Vierge Marie pour la prier d’accorder un enfant au couple…
 

Le plus stratège : Philippe Rickwaert
 

Le baron est-il un bon daron ? Philippe Rickwaert (Kad Merad) de Baron noir a fort à faire en politique (à commencer par essayer de refonder la gauche), mais ça ne l’empêche pas de veiller sur sa fille Salomé (Lubna Gourion), elle aussi engagée dans le parti.

Cependant, père et fille vont se déchirer, et Salomé Rickwaert voudra même changer de nom… Mais elle saura ensuite soutenir son père dans des moments difficiles.

Une brouille définitive avec un père ? Inenvisageable, même dans une série.