Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Banksy Wanted : Banksy est-il le Warhol du XXIe siècle ?

Londres, octobre 2018. Lors d’une vente aux enchères, une toile de Banksy, adjugée à plus d’un million d’euros, s’autodétruit, comme nous le rappelle le documentaire Banksy Wanted.

Un coup de génie qu’aurait sans doute salué Andy Warhol, qui lui aussi, s’était construit un personnage hors normes, qui a marqué le XXe siècle comme aucun autre artiste. Tout en étant à l’opposé de cette figure flamboyante, puisque anonyme, Banksy n’en est pas moins aussi populaire que l’Américain mort en 1987.

Comme Warhol, Banksy a atteint le statut d’icône de son vivant, avec une place à part, tant au sein du marché qu’auprès du public. L’art des deux peintres, chacun à sa manière, est populaire, accessible, et pas seulement dans les musées.

Banksy occupe la rue ? Les créations de son aîné sont dans tous les magazines chic des années 1950 et 1960… 

Sur papier glacé ou toiles, les œuvres du dandy sont immédiatement lisibles. Il compile à l’infini des motifs identifiables par n’importe quel Américain, de Superman à Coca-Cola. Le Britannique, lui aussi, imagine des compositions compréhensibles par tous, avec humour et provocation.

Si tous deux maîtrisent parfaitement les techniques du sample, de l’appropriation ou de la parodie, leur style est bien reconnaissable. La patte Warhol ? Banksy lui a fait de nombreux clins d’œil, avec une Kate Moss pop art à la Marilyn, ou des boîtes de soupe, référence aux Campell’s Soup Cans.

Mais le breuvage de l’Anglais est plus amer : il s’agit d’une critique envers Tesco, première chaîne de supermarché en Grande-Bretagne.

Car la société de consommation est bien sûr la matière première de Warhol comme Banksy, sans cesse mise en scène, questionnée ou critiquée, des boîtes de lessive de Warhol (1964) aux figures crucifiées sur l’autel du capitalisme de Banksy. Lequel est un artiste avant tout politique.

On ne peut pas exactement dire la même chose du mondain Warhol, ex-pubard souvent perçu comme opportuniste. Pourtant, le New-Yorkais, avec des toiles comme Big Electric Chair (1967), est loin d’avoir signé des œuvres superficielles…

Si Banksy, quoi que pop, provocateur et excellent communicant, n’est pas vraiment l’héritier de Warhol, il est néanmoins aussi entré dans l’histoire de l’art. Leurs œuvres, en tout cas, se côtoieront indéfiniment… chez les disquaires : rayon Velvet Underground ou Rolling Stones pour l’un, Blur ou Danger Mouse pour l’autre.

Banksy Wanted, Documentaire, 90 min, dès le 17 juin sur CANAL+.