Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Hobbies pulvérise les préjugés (et c’est tant mieux)

Ainsi, on ne s’attend pas forcément, en voyant Ambre, Charlotte et Océane, trois jeunes filles a priori « comme les autres », à ce qu’elles passent tous leurs week-ends sur un circuit de stock-car (sorte de course d’auto-tamponneuses pour adultes), un monde traditionnellement masculin…

À leur manière, sans même y prendre garde, au volant de leurs bolides à l’épreuve de tous les chocs, elles s’imposent naturellement dans un monde d’hommes.

Se jouer des préjugés, c’est aussi ce que fait Grégory Schneider, champion de bras de fer. Père de famille poule, chef d’entreprise, comptable…

Dans la même semaine, il peut dire à ses clients « On n’aurait pas la distorsion de la friction fiscale de 1,2 », emmener ses enfants à l’école, s’entraîner avec des kettlebells et faire plier ses adversaires en moins de deux. Bref, le sportif est à mille lieues de l’image que l’on aurait pu avoir d’un ferriste.

Tout comme Clyde (photo de couverture), de Trappes, fou de K-pop, qui s’est toujours senti différent, et ne passe pas inaperçu avec ses kimonos japonais.

Ou Yanis, 16 ans, habitant à Saint-Denis. À qui certains colleraient volontiers une étiquette de « loulou de banlieue » roulant des mécaniques, en roue arrière au volant de son BMX. Pourtant, ce jeune homme qui entretient une relation très forte avec sa mère, plein d’envie, généreux, envoie lui aussi valdinguer avec joie tous les clichés.

Ces passionnés d’horizons divers, les huit réalisatrices et réalisateurs de Hobbies (quatre femmes et quatre hommes), leur ont rendu hommage en se glissant dans leur univers, en rencontrant leurs proches, en se faisant oublier.

Tout en marquant profondément leur épisode de leur patte. Ainsi par exemple, Aude Léa Rapin (dont on a pu voir le premier long métrage, Les héros ne meurent jamais, cette année au cinéma) a livré un épisode à la beauté étrange, avec un couple masqué. Celui de Gabrielle Stemmer a été entièrement tourné sur Second Life

Si la parité est respectée chez les jeunes autrices et auteurs, elle l’est aussi dans les sujets choisis, qui montrent femmes et hommes et représentent différentes minorités, culturelles ou sexuelles. Ou comment s’inscrire dans un monde paritaire et surtout, se jouer avec délectation des clichés…

Hobbies, Création Décalée, saison 2, huit épisodes de 12 minutes, à voir maintenant sur CANAL+.