Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Jérôme Delafosse, un défenseur des mers à la Cousteau

Ce grand reporter, ex des Nouveaux Explorateurs, est un chef d’expédition reconnu dont on peut découvrir le travail engagé dans Energy Observer, les messagers de la Terre, le 11 décembre sur CANAL+ et myCANAL.

Il veut faire le tour du monde pour contribuer à le changer. Jérôme Delafosse s’est embarqué dans une expédition de six ans sur les océans à bord d’un navire hors normes, le Energy Observer, pour éveiller les consciences et montrer qu’une autre énergie, plus propre, est possible.

« À travers cette odyssée inédite, nous voulons faire rêver pour mieux sensibiliser, nous voulons prouver que l’homme peut vivre en harmonie avec la nature et que la lutte contre le réchauffement climatique peut ouvrir la voie vers un nouvel essor économique », explique le chef d’expédition.
 

Son métier ? Il le définit simplement : « Raconter des histoires sur l’océan. »

Explorateur chevronné, passionné par la mer depuis toujours, le grand reporter, réalisateur et écrivain à succès de 48 ans n’en est pas à son coup d’essai.

À 20 ans seulement, ce natif de Saint-Malo fasciné par le commandant Cousteau, les corsaires et les aventuriers, devenait le plus jeune scaphandrier professionnel de France.

Avant d’entamer une carrière prolifique de photographe de presse sous-marin et de participer à des fouilles de lieux mythiques engloutis : le palais de Cléopâtre en Égypte, le « Lascaux » de Marseille… 
 

Puis de passer au documentaire, « une autre manière de raconter des histoires ».

En 2006, il devient un des visages des Nouveaux Explorateurs sur CANAL+, réalisant, pendant huit saisons, quantité de documentaires à travers le monde, à la rencontre des « peuples de l’eau ».

En 2015, son film Les Requins de la colère, une enquête sur la disparition des squales qui se suit comme un thriller, fait grand bruit. 
 

Mais à un moment, le réalisateur, préoccupé par l’impact de l’homme sur la planète, en a « marre de dénoncer » pour finalement se « retrouver face aux mêmes problématiques » et décide de s’engager davantage.

Quand le navigateur Victorien Erussard l’appelle en 2016 pour lui proposer de rejoindre l’aventure Energy Observer, il n’hésite pas une seconde.

Passer à l’action a donné « un nouveau sens à sa vie », explique-t-il, et il ne regrette pas d’apporter sa contribution. D’ailleurs, comme on peut le voir dans le documentaire, l’explorateur ne rechigne même pas quand il s’agit de prendre son quart sur le bateau.
 

Energy Observer, les messagers de la Terre, Création Documentaire, 90 min, le 11 décembre sur CANAL+ et myCANAL.