Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Planète Chefs : Mikaela Liaroutsos à l’assaut des clichés sur la cuisine grecque

Servir des moussakas classiques sur un air de rebetiko ? Très peu pour Mikaela Liaroutsos. 

Un pied en Grèce et un autre à Paris, où elle a ouvert son restaurant Étsi en 2016, la jeune chef entend bien faire sortir la terre de ses ancêtres des clichés dans lesquels on l’enferme trop souvent.

« Je ne peux pas faire quelque chose de traditionnel, j’ai 30 ans », explique la jeune femme dans Planète Chefs. Avant de nuancer : « En même temps, quand les clients me disent que ma cuisine leur rappelle celle de leur grand-mère, je suis au septième ciel… »

Normal : la chef, qui a bifurqué vers la cuisine après des études dans l’audiovisuel, passe beaucoup de temps en Grèce. Entre autres à débusquer les meilleurs produits du terroir, comme de l’huile d’olive divine, « travaillée comme un bon vin ».

Mais aussi à flâner à Athènes, ou dans les paysages « grillés par le soleil » de Sérifos (où se trouve la propriété familiale), dans les Cyclades. De quoi lui donner de l’inspiration quand elle rentre à Paris, dans sa « micro-cuisine » au pied de la butte Montmartre.

Une cantine joyeuse (comme son slogan : « On y mange, on y boit, on y danse ») qu’elle a ouverte pour partager sa propre vision de la gastronomie grecque, vivante et affranchie, après avoir appris aux côtés de Michel Rostang ou Cyril Lignac.

Au menu : une carte moderne et élégante d’inspiration hellénique, qui ne cherche pas les étoiles, mais à « donner du plaisir aux gens » : « Des goûts simples, tranchés, avec de bons produits. »

Soit du poulpe grillé à la purée de fèves, du tarama savamment préparé, des feuilletés aux épinards. Et de la moussaka aussi, version aérienne.

Le tout, toujours entre France et Grèce, comme ce sablé breton à l’huile d’olive… De quoi nous faire définitivement oublier des souvenirs de tzatziki tristounet.

Mikaela Liaroutsos a conscience de faire partie d’une nouvelle génération de chefs franco-grecs qui « a envie de s’exprimer, de jeter un nouveau regard sur son pays, lui donner une image moins vieillote et galvaudée ».

Pari réussi avec Étsi, qui signifie « Comme ça ». Tout simplement. 

Planète Chefs, la suite, Documentaire, 4 x 55 min, en ce moment sur PLANÈTE+.