Lyon redémarre, Brest séduit

Posté par Pierre Ménès le 26 Octobre 2019

Cette 11e journée a débuté avec un match paradoxal à Nantes, où les Canaris ont eu les meilleures occasions alors que la maîtrise a été plutôt monégasque sur l’ensemble du match. L’ASM a trouvé la faille en première période sur un très bon ballon de Golovin magnifiquement exploité par Ben Yedder, qui a très bien mystifié Pallois et envoyé une mine sous la barre de Lafont après avoir d’abord profité de la glissade fatale de Fabio. A vitesse normale, j’ai cru que le latéral brésilien simulait parce qu’à l’évidence, Ben Yedder ne le touche pas. Mais au ralenti, quand tu vois la façon dont il tombe et la forme de son genou… C’est donc une rupture du tendon rotulien, une blessure extrêmement grave. Ronaldo le Brésilien en est revenu deux fois, mais au prix de quels efforts ?

Ben Yedder s’est ensuite vu refuser deux autres buts, le premier pour un hors-jeu assez évident, le second pour quelque chose que je trouve ridicule dans l’exploitation de la VAR, qui consiste à revenir des plombes avant l’action qui amène le but. Et puis surtout, Slimani est hors-jeu de deux centimètres. Cela fait totalement disparaître la notion de joueurs « sur la même ligne » et désavantage donc l’équipe qui attaque, ce qui va à l’encontre de l’idée de départ. Comme s’il y avait trop de buts en Ligue 1… Si encore on avait la 3D comme en Premier League pour être sûr à 100%, mais ce n’est pas encore le cas… Je croyais que la VAR était là pour corriger des erreurs manifestes, par pour tuer l’esprit du jeu ni faire de la comptabilité.

Nantes n’a pas fait un mauvais match mais a montré le visage qu’on lui connaît : une bonne équipe sur le plan défensif mais avec des limites techniques au niveau offensif. Blas n’est pas encore assez influent, Bamba est un peu tendre, Coulibaly pèse sur une défense mais reste un peu fruste. Il n’y a que le petit Simon que je trouve très intéressant sur le côté gauche, il a beaucoup fait souffrir Jemerson en première période et je trouve qu’il n’est pas assez servi. Monaco est donc revenu dans les dix premiers. Les hommes de Jardim vont-ils poursuivre ce retour vers les sommets ? Pour le moment, cela repose uniquement sur l’efficacité de leur attaque, mais je pense quand même qu’au fil des matchs, l’équipe prend forme. A tel point que même Glik a fait une assez bonne prestation.

Brest, ça joue

Samedi après-midi, Lille a très facilement battu une équipe bordelaise qui est passée complètement au travers de son match. Pas d’envie, pas de caractère, pas de jeu… Pourtant, il y avait des attaquants sur le terrain, et plutôt des bons en plus. Mais les Girondins ont trop souffert de la comparaison au milieu face à des Lillois qui alternent le chaud et le froid dans ce championnat : très bons à domicile et quelconques à l’extérieur. Malgré ce paradoxe, les joueurs de Galtier sont troisièmes au classement et, même s’il va falloir attendre un peu pour être affirmatif, semblent être de solides candidats au podium.

En soirée, Lyon a renoué avec la victoire face à une équipe de Metz que je n’ai trouvé plus ridicule que ça, d’ailleurs. Depay a construit ce succès en marquant un très joli but sur un tir croisé du droit à la conclusion d’une action personnelle puis en obtenant un penalty cadeau pour une faute à mon sens inexistante, transformé par Dembélé. La suite a été beaucoup moins brillante, on sent quand même qu’en termes de confiance, cette équipe lyonnaise est encore convalescente. Mais personne à Lyon n’ira chercher plus loin que ce succès pour l’instant…

Dans les autres matchs, Strasbourg a quitté la dernière place en battant une demi-équipe de Nice. Les Aiglons en sont à leur troisième défaite consécutive mais bon, il manquait sept joueurs à Vieira. Et puis, c’est vrai que l’impression laissée n’est pas terrible mais l’analyse ne serait pas la même si Sels n’avait pas sorti deux arrêts exceptionnels sur la tête de Coly et celle de Dante. Le Racing a inscrit un but bien construit avec le petit centre de Simakan pour la remise de la tête de Mothiba et la reprise exter’ pied droit de Thomasson. Cela fait trois victoires consécutives à domicile pour Strasbourg et on notera avec un certain sourire que les Alsaciens ont gagné en jouant avec deux attaquants.

Enfin, Brest continue à être une délicieuse surprise de ce championnat. Par son classement déjà, mais aussi par la qualité de son jeu avec comme symbole cet exceptionnel but inscrit par Lasne, d’une reprise de volée du pied gauche sur un service merveilleux de Charbonnier. Cette équipe joue bien au ballon et rappelle le beau Dijon de Dall’ Oglio ou le Brest de Furlan de l’an passé. Une équipe qui prouve qu’on peut jouer le maintien voire un peu mieux tout en jouant au foot. Et c’est bien agréable. Du foot, il y en a eu beaucoup moins lors de Reims-Nîmes et de Montpellier-Angers. C’est le lot de notre chère Ligue 1 de nous offrir quelques 0-0 moisis de temps en temps le samedi soir.

Pierrot