Un long, long dimanche...

Posté par Pierre Ménès le 3 Novembre 2019

Autant on avait eu un samedi sympa, autant on a eu droit à un vilain dimanche, avec trois matchs vraiment médiocres. Le premier a opposé Bordeaux à Nantes dans une rencontre typique de notre Ligue 1 : un bon rythme, une bonne organisation de part et d’autre, un bon engagement physique. Mais aussi une qualité technique pauvre et un jeu offensif triste. Evidemment dans ce genre de match, dès qu’un mec a un peu de talent, il sort du lot. C’est le cas du Coréen Hwang, qui a offert le premier but à Kamano d’un magnifique extérieur pied droit et a ensuite marqué le second d’une très jolie frappe enroulée, avec l’aide du poteau.

A côté de ça, on n’a pas vu grand chose. Les Canaris pouvaient s’estimer un peu frustrés d’être menés au score à la mi-temps car ils avaient plutôt maîtrisé le match en première période. Mais maîtriser un match est une chose, créer du danger en est une autre. Les joueurs de Gourcuff ont eu une bonne période en gagnant plusieurs matchs 1-0, mais cela n’a duré qu’un temps. Maintenant, dès que Nantes encaisse un but, Nantes perd. Bordeaux a mieux géré la seconde période, mais ce n’était pas non plus la fête au village…

Cela ne l’a pas plus été à Nice, où il n’y avait quasiment personne dans le stade si ce n’est des banderoles cinglantes. Les Aiglons ont mis fin à leur mauvaise série en l’emportant 2-0, un score acquis à la pause grâce à une belle frappe de Cyprien et une reprise d’Hérelle que Romao n’a pas pu sortir de son but. En face, les Rémois ont encore montré qu’ils étaient plus à l’aise quand le score est de 0-0 et qu’ils peuvent placer des contres que lorsqu’ils doivent revenir au score. Mais ils pourront aussi se plaindre de l’expulsion rapide de Doumbia, qui a applaudi l’arbitre sans véhémence après un premier carton jaune et a pris le second dans la foulée. C’est un peu dommage que les arbitres dégainent aussi vite et faussent un peu le déroulement des matchs.

Monaco lésé par l’arbitrage

D’arbitrage, il a été beaucoup question également à Geoffroy-Guichard, dans une ambiance sinistre à cause de la fermeture des deux kops pour usage de fumigènes. Et que s’est-il passé ? Certains sont allés dans d’autres tribunes pour… craquer des fumigènes ! Ces supporters ne comprennent pas que leur combat contre la Ligue est voué à l’échec et que celle-ci va continuer à sanctionner et fermer des tribunes. Et cela pénalise tout le monde. Les joueurs mais aussi et surtout les téléspectateurs, qui regardent un match dans une ambiance sordide. C’est vraiment triste. Tout comme ce match, globalement. 

En première période, les Verts étaient beaucoup trop attentistes et Monaco, privé de Slimani, a eu du mal à se créer des occases. Puel a effectué un changement tactique payant en seconde période en recentrant Boudebouz et en plaçant Hamouma et Bouanga sur les côtés, qui ont réussi à étirer la si lente et si faible défense à trois de l’ASM. Le but est venu d’un déboulé d’Hamouma qui a mystifié Jemerson avant de voir son tir repoussé par Lecomte sur Bouanga, qui avait bien suivi et a marqué le but victorieux. L’ancien Nîmois a été le joueur le plus dangereux sur le terrain. 

Maintenant, beaucoup de faits d’arbitrage ont été en défaveur de Monaco dans ce match. Avec pour commencer le soi-disant hors-jeu d’Augustin, alors que tout le monde est d’accord pour dire qu’il ne l’était, seul son bras - qui, jusqu’à preuve du contraire, ne compte pas dans l’appréciation d’un hors-jeu - dépassant de la ligne. Puis la faute assez évidente d’Aholou sur Henrichs qui entraîne le but stéphanois. Les Monégasques peuvent donc s’estimer à juste titre lésés. Ce qui n’empêche pas de reconnaître que depuis l’arrivée de Puel, Sainté joue avec intelligence et un sens de l’adaptation tactique vraiment intéressant. 

Dans ce championnat, si tu gagnes deux matchs d’affilée, tu arrives tout de suite dans le haut du classement et dès que tu en perds deux, tu te retrouves dans le fond. Il va vraiment falloir que ce cru 2019-2020 se décante…

Pierrot