À la découverte de nos mots du quotidien !

La langue française est riche et offre une immense palette de mots que nous utilisons au quotidien. Or, avant de débarquer dans nos conversations, les mots ont fait du chemin à travers la planète, sont passés par le filtre des usages, des cultures et ont enrichi notre langue française. Voici l’histoire des mots nomades. Esteban, Juliane et Simon nous font voyager à travers le monde et les époques et nous apportent des anecdotes sur nos mots usuels. Un regard drôle et décalé sur notre langue française !  

Dans cet article, on vous présente certains mots de notre langage courant dont vous ne soupçonniez certainement pas les origines…

Croissant 

Contrairement aux idées reçues, le croissant n'est pas une pâtisserie originaire de France, mais provient en réalité d’Autriche, plus spécifiquement de la ville de Vienne. Il trouve sa traduction de l’allemand « Hörnchen » qui signifie petite corne !  

Selon de nombreuses histoires sur le sujet, le croissant est né lors du siège de la ville par les Turcs, en 1683. Les Ottomans souhaitaient attaquer la ville tôt le matin en creusant des tunnels mais c’était sans compter sur les boulangers levés de bonne heure. Ils ont entendu le bruit et donné l'alerte, empêchant l’attaque de Vienne. Ainsi, pour fêter cette victoire contre les Ottomans, les boulangers de la ville auraient alors confectionné une « viennoiserie » dont la forme évoque l’emblème du drapeau Ottoman c’est-à-dire : une lune.

C’est grâce à la reine Marie-Antoinette d’Autriche que le croissant fut introduit à la cour de France en 1770 et sera par la suite popularisé un siècle plus tard grâce à deux Autrichiens qui ouvriront une boulangerie viennoise à Paris…  

Masque 

Le mot masque tire son origine de l’italien "maschera" qui signifie "faux visage", terme qui sera adopté en France en 1514. Derrière ce mot se cache un autre mot celui de "masca" qui a plusieurs significations notamment  "noir", "sorcière" ou encore "démon" et s’associe donc à la noirceur.

Le masque est lié à la fois à la fête et à la maladie. Au XVIIème siècle, pendant les épidémies de peste, les médecins portaient des masques en forme de tête d’oiseau, le bec contenant des herbes médicinales les protégeant de la maladie.

Le masque a ainsi toujours présenté une double fonction : celui d’accessoire festif notamment pour les bals costumés, le carnaval mais également un objet protecteur pour notamment les apiculteurs, les chirurgiens, ou encore pour protéger le monde d'une pandémie...

 

Tennis

Le mot tennis trouve son origine dans le jeu de paume, sport autrefois populaire en France. A l’époque, ce sport demandait aux joueurs de dire "tenez", vieux français, impératif de tenir utilisé au moment du service. Ce mot a été déformé phonétiquement par les Anglais au cours du Moyen-Age et s'est par la suite transformé en "tennis". C’est finalement cette dernière ­orthographe qui s’est répandue lorsque ce sport a connu son essor, dans la seconde moitié du XIXe siècle, avec les premiers tournois organisés en Angleterre, dont notamment celui de Wimbledon, en 1877.

Il naîtra à la fin du XIXème, d’autres variantes du mot "tennis" comme celui de "tennis de table". Celui-ci aurait trouvé son origine en Angleterre avec un bouchon de champagne comme balle, des boîtes de cigares en guise de raquettes et des livres pour le filet. Il s'est par la suite vulgarisé par l’onomatopée " Ping-Pong ", lié au bruit que faisait la balle.

Alors est-ce que vous connaissiez l’origine de ces mots ? Dites-le-nous en commentaire sur nos réseaux sociaux !

De nouveaux épisodes de Nos mots nomades sur CANAL+kids, disponible avec CANAL+